Mardi 22 novembre. Le réveil est frisquet mais ce matin on est comme des enfants, on va voir le Salar !!

Nous roulons pendant une petite heure sur le Salar, dans le noir, en se demandant bien comment Vicente fait pour retrouver sa route là où tout se ressemble. Il ne nous dévoilera pas son secret…

Les premières lueurs de l’aube s’annoncent déjà et je me demande si on arrivera à temps pour le lever de soleil mais notre chauffeur semble confiant. Nous arrivons à l’Isla Incahuasi et grâce à Vicente nous passons rapidement le guichet d’entrée, on court jusqu’au sommet de l’île à s’en crever les poumons, on est les premiers !

Aujourd’hui et pour la première fois de notre tour du monde on va assister à un lever de soleil en bonne et due forme (oui, les fins de nuit difficiles en bus ça compte pas).
On n’arrive pas du tout à capter la beauté de l’instant avec notre appareil photo… Mais imaginez-vous au sommet d’une île de corail peuplée de cactus bizarroïdes, au milieu d’un grand rien blanc et pur. L’horizon est visible tout autour de vous et se colore progressivement de nuances roses et bleues.

dsc07334

dsc07348

dsc07352

dsc07362
Et soudain, le premier rayon de soleil perce et tout reprend une allure plus normale. Un nouveau jour se lève sur la planète et pour nous c’est un petit miracle.

dsc07397

dsc07409

dsc07416

dsc07418

Ca y est, on a faim et on va faire honneur au petit-déjeuner de Porfi qui s’est encore surpassée. Aujourd’hui, pour fêter le dernier jour elle nous a préparé un gâteau en forme de coeur !

dsc07429

dsc07430

Ce matin, c’est récréation : comme des milliers de touristes avant nous, on va s’essayer aux photos débiles du Salar. Dans cette grande étendue blanche, la perspective se trouble et c’est un terrain de jeu propice à toutes les fantaisies photographiques.

dsc07424

Nos chauffeurs nous trouvent un petit coin tranquille et c’est parti pour une séance photo en délire.

En coulisses, on a l’air fins :

dsc07437

dsc07457

dsc07493

dsc07438

dsc07440

Et sur le papier voilà ce que ça donne :

dsc07472

dsc07453

dsc07485

img_2062

 

img_2064

img_2071

img_2050

Ca n’est pas si facile que ça a en a l’air, c’est même du sport, on se contorsionne, on fige tant bien que mal nos muscles endoloris dans des poses absurdes, mais surtout on a des crampes à force de se bidonner.

On y aurait bien passé toute la journée, Vicente a bien du mal à nous tirer de là. Mais il est temps de reprendre la route, et puis les Italiens commencent à s’ennuyer, et puis on va avoir des coups de soleil.

On passe devant le Musée du Sel qu’on ne visitera pas, et devant un monument du Dakar.

dsc07500

dsc07506

dsc07535

Pour l’instant culture que vous attendez tous tous : le Salar d’Uyuni est le plus grand désert de sel du monde, avec une superficie de plus de 10 500 km2. C’est le lac préhistorique Tauca qui, en s’asséchant, a donné naissance à ce salar il y a un peu plus de 10 000 ans.
Durant la saison des pluies (entre décembre et mars), le Salar peut être inondé et constitue alors le plus grand miroir de la planète.
Le Salar d’Uyuni contient un tiers des réserves exploitables de lithium de la planète, le composant principal des batteries électriques. Selon notre chauffeur une industrie d’extraction de ce métal est en train de se monter, soutenue par des investisseurs étrangers et notamment chinois (tiens, ça faisait longtemps).

Encore une fois, on se dit que le sol bolivien est d’une richesse extraordinaire, à peine croyable quand on voit la pauvreté du pays.

dsc07436

dsc07421

Ca y est, c’est le dernier repas tous ensemble, l’aventure se termine… On rentre avec Vicente et nos 4 amis français à Tupiza en 4×4, une route longue et pénible où notre chauffeur survit grâce aux feuilles de coca, qu’il n’aura cessé de mâcher pendant ces 4 jours.

dsc07538

Ce fut 4 jours extraordinaires où on a vu les plus beaux paysages de notre vie, des décors féeriques peuplés de flamands roses, de vigognes, de lagunes multicolores et de volcans.
Décidément, elle est belle notre planète !

Catégories : Amérique du sudBolivie

3 commentaires

Mamou · 8 janvier 2017 à 13 h 36 min

C’est vrai magnifiques paysages et des grands gamins qui se lâchent.. Que du bonheur à vous voir. Ceci dit comme je ne connaissais pas le Salar je suis allée voir dans Wikipedia avant ton instant culture, je suis d’une curiosité extrême..

Laure · 8 janvier 2017 à 21 h 21 min

Je ne connaissais pas. C’est vraiment extraordinaire. Les photos sont incroyables. J’adore.

Sophie · 9 janvier 2017 à 13 h 36 min

C’est une partie de la planète qui est juste magnifique!! Nous n’avons pas fait votre parcours, nous sommes allés du côté de Atacama et Nord du Chili mais ca rappelle tellement de paysages que nous avons vus et que nous ne sommes pas prêts de revoir !!!
Excellente votre séance photo!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 2 =