Le Grand Break

Séoul, vite, vite !7

Anyoung haseyo !

On démarre notre périple en Corée du Sud par sa capitale, Séoul. Géante et bouillonnante, cette ville énergique, 3e plus grande mégalopole du monde, nous fascine depuis l’expo « Séoul, vite, vite ! » organisée au Tri Postal de Lille l’automne dernier. Une expo qui mettait à l’honneur la scène artistique coréenne contemporaine, le miracle économique coréen et le développement urbain ultra-rapide : ville en cendres après la Guerre de Corée, elle s’est aujourd’hui hissée au rang des villes les plus modernes.

On avait bien envie de voir ça de nos yeux !

 

Faux départ

On arrive assez tard à Séoul à cause d’un retard sur notre vol et on découvre donc la ville de nuit. Notre hôtel est situé dans un quartier assez fêtard et on ne peut s’empêcher de pousser un « waouhhh » simultané à l’arrivée dans notre rue !

1354

Ambiance les dessous de Palm Beach

On est un peu dépités de voir que notre hôtel est fermé à cette heure. Un groupe de jeunes Coréens bien aimables nous abritent sous leurs parapluies et tentent d’appeler la réception, mais personne ! On passera donc la nuit dans le fabuleux « Samsung Motel » avant de rejoindre notre hôtel le lendemain (aucun geste d’Agoda pour nous rembourser la nuit perdue, on était quand même des sacrés bons clients, depuis on les boycotte et on vous invite à en faire autant !)

 

Jour 1 : palais, temple, hanoks et traditions

C’est donc le lundi matin qu’on découvre Séoul de jour, sous un soleil radieux qui rend la ville encore plus rayonnante.

1643

Ici, tu mets une chemise grise, t’es un rebelle

1487

Ne compare pas avec nos villes, tu vas te faire mal

1488

Ici, les femmes de ménage font aussi l’extérieur des bâtiments

Le premier choc est auditif : on tend l’oreille mais rien… pas un seul klaxon… juste le ronflement paisible de la circulation… et… non c’est pas croyable les voitures s’arrêtent pour nous laisser traverser le passage piéton… un vrai bonheur !!

Après 3 mois d’Asie du sud-est et un mois en Chine, on s’ébahit de tout, des trottoirs larges et propres, du calme dans les rues, de la courtoisie des commerçants, de marcher dans une ville aussi moderne, propre et agréable à vivre.

Comble de l’extase on découvre rapidement des spots « Giga wifi » un peu partout dans la ville, après plusieurs mois de disette Internet je peux vous dire que ça nous fait de l’effet.

1464

Triple hotspot wifi à côté d’une borne de vélo high tech. Tu t’attends juste à voir Robocop à chaque croisement de rue

On tombe aussi vite amoureux des Séoulites, on les trouve beaux, élégants, aimables, sophistiqués, souriants et vifs, on admire leur style, leurs bonnes manières, leurs dents blanches, leur peau et leur anglais parfaits. Desolés, mais avec nos vêtements Quechua et nos baskets moisies, on ne peut pas dire qu’on ait alimenté le fantasme de l’élégance à la française !

Nous commençons l’exploration de la capitale par les quartiers historiques du nord, d’abord le palais Gyeongbokgung, le premier palais de la dynastie Joseon construit en 1395.

1374

1366

Heureusement que y’a de la brique histoire qu’on soit pas trop dépaysé

Notre séjour récent à Pékin fait qu’on ne peut s’empêcher de comparer ce palais à la Cité Interdite, et on lui trouve tellement plus de charme, d’attrait et de sérénité.

1414

Et surtout moins de gens en train de pousser pour se précipiter dans un goulet

1407

Ça reste tout de même écrit en chinois

1417

Non, on ne te rendra pas le temps que tu as perdu devant cette photo

1421

On a toujours eu un peu de mal avec l’horizontal

1420

Claire qui fait un câlin à un lapin guerrier

La cérémonie de la garde a lieu toutes les heures de 10h à 16h, c’est un rituel qui a été réinstaurée en 1966 et amuse beaucoup les touristes.

1384

Ridicules ces déguisements !

 

1397

Juste pas à la mode ce chapeau !

Très drôle de voir les gens se précipiter sur les gardes pour se faire prendre en photo dès la cérémonie terminée. Une Coréenne me jette son smartphone dans les mains et m’enrôle comme photographe officielle, je m’exécute et on s’amuse bien !

A côté du palais se trouve le quartier de Samcheondongill, une sorte de petit « Montmartre coréen » où pâtisseries de luxe côtoient boutiques underground. Tout est frais, mignon, élégant, on est de plus en plus sous le charme !

1436

1434

Tu commences à comprendre que tu vas prendre 3 – 4 kilos en Corée

1433

Ton débardeur « glace mignonne qui sourit » était pas assez mignon alors t’as rajouté des yeux sur le cintre

1440

Y’a un petit côté néérlandais ici

1442

Si tu penses que j’admire le paysage, détrompe-toi, jfais juste ma larve sur une glissière

La balade nous amène tout naturellement au quartier Bukcheon, un labyrinthe de ruelles, de musées et de hanoks (les maisons traditionnelles) et de petits restaurants sur les hauteurs de Séoul. Un quartier très dépaysant qui nous a un peu rappelé le charme de notre Vieux-Lille – l’arrière-plan de buildings en plus !

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu de temple bouddhiste tiens… On va rattraper ça à Jogyesa, ce temple situé en pleine ville porte les traces de la toute récente fête des lanternes de lotus. Dommage, on aurait bien aimé participer aux festivités !

1511

Y z’ont dû se marrer les stagiaires à monter tous les lampions

1500

Un type qui prie devant un buddha kawai. Pas crédible le mec

1510

Y z’ont dû avoir la flemme de peinturlurer ces lampions-là

1516

Des poufs trop design. Sont trop cocooning les moines ici

1496

J’aurais bien changé la couleur du ciel pour pas avoir de bleu sur bleu mais j’ai pas réussi

1515

Kölum – 9€90 chez Ikea

On se promène ensuite dans la rue touristique et animée d’Insadong pour rejoindre notre hôtel puis savourer notre premier dîner coréen (patience, les photos arrivent dans le prochain article…).

 

Jour 2 : Art, design et kimchi

Encore un peu d’histoire aujourd’hui puisqu’on se rend au Musée national de Séoul. Plus que les expositions, c’est surtout l’architecture élégante du musée et l’atmosphère studieuse et inspirée qui retiennent notre attention :

1545

Ouais, parce que les oeuvres d’art, osef à fond

1550

Ça nous paraissait plus intéressant de vous montrer un beau couloir que des tentures coréennes quelconques

Et aussi les groupes d’écoliers tout choupi-mignons-kawaï !

1555

« Quand je serai grand, jbosserai chez Samsung et j’aurai pas de vacances, youpi ! »

On se dirige ensuite vers Itaewon, un quartier cosmopolite prisé des expatriés, ou à vrai dire onne trouve rien de mieux à faire que s’empiffrer (donc compte-rendu au prochain article).

L’après-midi, on part découvrir les tendances de demain au Design Plaza, un complexe futuriste inauguré en 2014, abritant laboratoire de création, salles d’exposition, espaces de conférences et boutiques design.

1576

P#t@&n, que jsuis beau tout en noir

1579

Forcément, ce genre d’endroit, c’est plein de hipsters à sac à dos

1580

C’est plus beau à voir qu’à entendre

1582

Jvais pas avoir grand chose à dire vu que les trucs design, perso, jm’en tamponne

Un drôle d’endroit où on peut fabriquer ses crayons de couleur

1585

Quand tu veux un bic, tu vas chez Auchan, on est d’accord ?!

1586

Ben non, faut qu’ils aient leur crayon bic design personnalisé

créer son mini-moi

1596

J’ai toujours rêvé d’avoir des statues de moi chez moi histoire d’épater les invités

débrider son imagination

1600

Voilà ce qui arrive quand tu laisses des gosses en charge du design automobile

1604

Voilà ce qui arrive quand tu laisses une grande gosse dans un endroit réservé aux petits gosses

et se trouver une nouvelle passion pour le design…

1588

Perso, j’ai toujours trouvé qu’une bonne déco, c’est un bon mur blanc. Certainement mon côté dépouillé/épuré avant-gardiste

On terminera la journée par le marché de Namdaemun, un endroit très vivant où les stands de fruits de mer et de junk food coréenne ont un petit air de taperias.

1620

Magique ce sac à main léopard. Comme quoi, la friture n’empêche pas l’élégance

1625

Si tu veux du frit et du gras, va en Corée. Si tu veux du gras frit, va à Séoul

Et on termine le soir par un bon petit film coréen plein de vengeance, de torture et de sang, rien de tel pour faire de beaux rêves !

 

Jour 3 : Beauté, bien-être et rêves d’enfant

Déjà notre dernier jour dans cette mégalopole où le temps passe à toute vitesse.
Après s’être accordé une grasse matinée, nous traversons le quartier de Myeong-dong, où les boutiques de cosmétiques rivalisent de glamour et de mignonnitude.

1648

C’est le genre de rue que t’évites à tout prix lors d’une balade en couple

La cosmétique est un commerce fleuron du pays, il faut dire que les Coréens sont très attachés à l’apparence physique (16 opérations de chirurgie esthétique pour 1000 habitants, un record mondial). J’ai beau n’avoir aucune place dans mon sac et savoir que les produits de beauté coreens sont bourrés de cochonneries chimiques, toutes ces enseignes ont bien failli réveiller la fibre shoppeuse en moi !

Mais comme je suis quand même plus portée sur la bouffe, on va plutôt dévaliser le marché Dongdaemun voisin et les rayons gastronomiques du grand magasin Shinsegae.

Après un bon déjeuner sur les étals du marché, on file jeter un oeil à Yongsan, le quartier de l’électronique. On n’y fait pas d’affaires, mais nos âmes d’enfant sont comblées dans les rayons d’un magasin de jouets japonais 🙂

1689

Il a bien changé goldorak et en plus, maintenant, il a des potes

1690

Franchement, à quoi ça sert ton fulguropoing quand tu peux avoir un lance-roquette dernier cri

1692

C’est fleuri, c’est fluffy, c’est kawaï, Claire elle est contente

1699

« Pouet-pouet, en voiture les amis ! »

Après deux bonnes heures dans les rues de Séoul pour trouver un distributeur qui veuille bien nous donner nos sous, on se dirige vers une expérience d’un genre nouveau, typiquement coréenne… On vous raconte tout ça bientôt !

 

—————

Vous l’aurez compris, on a adoré Séoul et apprécié chacune des multitudes facettes de cette ville. Je crois que les quelques mois de voyage à notre actif ont exacerbé notre enthousiasme au contact de l’ultra-modernisme de cette ville, on était comme des enfants à Noël. Mais en toute objectivité c’est une ville vraiment chouette, vivante, vibrante, avec des gens sympas comme tout et de la bonne bouffe à tous les coins de rue.

Avec le recul on regrette même de ne pas y être restés un peu plus longtemps pour explorer Séoul by night, faire la fête à Hongdae, du shopping à Gangnam, une balade à vélo le long des rives du fleuve Han ou manger du fromage dans le quartier français de Seorae Maeul. Autant de bonnes excuses pour y revenir un jour !

—————

 

>>> ♡ Cet article est dédié à toutes les mamans formidables, enfin surtout les nôtres ♡ <<<

 

Rédiger un commentaire ↓

7 replies to Séoul, vite, vite !

  1. Antoine B.

    J’ai l’impression que la Corée (du sud heiin) va devenir la destination à la mode, de plus en plus de gens m’en parle…En tout cas merci encore pour ce compte rendu de qualité ! Ca donne envie.
    Prenez soin de vous autres, bisous !

    • Claire

      Eh oui après avoir submergé l’Asie et l’Amérique du sud l’hallyu, la vague coréenne débarque en Europe paraît-il ! Préparez vous les amis !
      Et merci pour les compliments 🙂

  2. mamou

    cela vous change enfin.. C’est immense.. Et Astro le petit robot ? pas vu ? Je peux avoir un mini moi de vous deux? stp? Et en fait ils ont copié la reine Elisabeth d’Angleterre pour la relève de la garde pfufff

  3. La Corée du sud est la grande sacrifiée de notre TDM2, ce sera pour le TDM3 😉 (ou pour des vacances…) En tout cas vous me donnez encore plus envie d’aller découvrir ce pays !

  4. Maman

    De la propreté et du pas tout fouillis.
    Après la Chine, quelle bouffée d’air !
    La promiscuité du très ancien et du très moderne est très réussie.
    Tout est net, sans bavures avec une place pour du folklore et des enfants qui peuvent être comblés.

  5. Didier

    D’après votre post, il me semble que Séoul à bien changé ces dernières années et dans le bon sens. C’est vrai que cette destination va attirer les touristes…

    Avez-vous poussé votre visite jusqu’à la frontière du nord ? J’ai souvenir qu’il y avait des perchoirs pour regarder de l’autre côté…

    Bises. Didier

    • Claire

      Coucou Didier, oui effectivement il y a des tours organisés pour visiter la « DMZ ». D’un côté ça semble intéressant pour vraiment se rendre compte de la situation, d’un autre on trouvait ça indécent de visiter ça en touristes… Alors on a préféré se limiter au Séoul « fun » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *