Le Grand Break

La météo en Patagonie2

On dit qu’en Bretagne il fait beau plusieurs fois par jour. En Patagonie, c’est le niveau au-dessus : c’est l’été plusieurs fois par jour (et donc aussi l’hiver, l’automne, etc)

Alors au début c’est assez déroutant : il fait beau, tout va bien et, le temps de sortir ton appareil photo, il grêle, les éléments se déchaînent et ton sac à dos a pris la flotte. Bien pratique quand on part en rando à la journée !

La preuve en quelques endroits, pris en photo à différents moments de la journée :

DSC00130

DSC00124

DSC09549

DSC00686

DSC00799

DSC09493

DSC00509

DSC00519

DSC00501

DSC09685

DSC00947

DSC00601

Ah et puis le vent, parlons-en ! Un vent à remettre en cause toutes les lois de la gravité, qui démultiplie tes efforts musculaires et transforme tes cheveux en une grosse dread.

Y à qu’à voir la silhouette de certains arbres :

Je ne trouverai pas de mots plus expressifs que ceux de Tristan du blog Trace ta Route pour expliquer ce phénomène (en Terre de feu mais c’est tout pareil) :

Bon déjà, c’est pété de vent ! Et pas la petite brise rafraîchissante d’un soir d’été, nan ! La grosse brise bien énervée qu’est plus là pour te glacer jusqu’aux os que pour te caresser. Ca claque le visage et mine de rien, ben t’es obligé de te battre pour grimper ! Je me disais aussi… Quand ça paraît facile c’est que c’est loin de l’être. Donc en gros, t’es déjà pas stable avec la neige et la boue mais en plus les rafales de vent te font grimper à la méthode du mec bourré tout en te claquant le visage de froid à pouvoir tremper ton nez dans le pastis du soir. Tu grimpes pas, nan, tu viens juste d’apprendre à marcher ! Tu retournes aux origines de ta propre verticalité, à l’époque où ta mère trouvait ça mignon que tu titubes comme un manche. Voilà ! C’est ça la Terre de Feu bordel !

(video vent)

 

Mais, puisqu’on s’habitue à tout, on a développé quelques parades pour profiter des magnifiques paysages patagoniens malgré cette météo lunatique.

 

Règle n°1 : Ne pas compter sur le soleil

Ben oui le soleil en Patagonie c’est comme l’amour : il vient quand on s’y attend le moins !
Si on attend qu’il fasse beau pour sortir, on va pas sortir souvent, ou trop tard, donc il faut être plus malin.
Plusieurs fois on a démarré nos randos sous un temps vraiment pas terrible, mais le soleil était bien au rendez-vous à la fin de la balade, juste au bon moment !

DSC00329

Et puis, les nuages patagoniens ont un certain charme quand même.

DSC00670

 

Règle n°2 : vénérer Windguru

À la base, Windguru, c’est un site tchèque utilisé pour le surf et les sports nautiques (et oui les Tchèques font du surf, ça t’en bouche un coin).
On a commencé à s’intéresser à ce site à El Chaltén car c’était celui utilisé par les rangers du parc.
De prime abord il paraît compliqué avec des chiffres, flèches et couleurs dans tous les sens mais en fait c’est assez simple de s’y retrouver.

windguru-2
Nous on s’intéressait surtout au degré de couverture nuageuse pour savoir si on allait avoir de belles vues ou pas.
Et c’était à chaque fois hyper précis, et fiable !
À tel point qu’on compte désormais l’utiliser pour checker la météo dès qu’on prévoit une sortie.

 

Règle n°3 : être multicouches

Si on emportait toujours un gros sac à dos en rando, c’était pas pour notre matériel de camping, non non..Mais pour y ranger tous nos vêtements au fur et à mesure des fluctuations de température.
Parce qu’on passe vite du froid qui brûle les oreilles à la bonne petite suée.
Pourquoi on n’a pas encore inventé les vêtements chauffants-réfrigérants !

 

Règle n°4 : renoncer à tout amour-propre

Bon, les vêtements Quechua c’est déjà pas sexy.
Mais en conditions patagoniennes il y a aussi la manière de les porter.
J’ai par exemple développé une tactique anti-vent ridicule MAIS efficace : la capuche anti-cheveux dans les yeux

DSC09620

DSC00264

En cas de grand vent, je te recommande la marche en crabe, qui te garantit une allure stupide quelle que soit ta tenue.

Et contre le froid, le legging sous le pantalon, voire le legging tout seul, summum du glamour.

DSC01543

J’ai essayé de convertir Alex au collant thermique mais ça n’a pas pris (et désolée pas de photo).

 

Bon et puis surtout : après la pluie le beau temps ! On se plaindra plus jamais du temps du Nord, promis.

Rédiger un commentaire ↓

2 replies to La météo en Patagonie

  1. Mamou

    c’est Danny Boon qui serait content d’ajouter cette tactique a son sketch sur le K. Way… et attention si je vous entends vous plaindre du Nord je sors l’article… Sinon j’ai rien compris a WINDGURU…je vais m’y coller pour la météo de dimanche

  2. Ici les collants thermiques nous ont sauvé la vie ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *