Le Grand Break

Hahoe, le petit village coréen traditionnel9

Après le tourisme urbain à Séoul, la pause nature à Sokcho, notre programme est d’aller visiter le village traditionnel d’Hahoe, décrit par de nombreux blogs comme un village paisible et authentique où se ressourcer.

1833

J’ai pas réussi à choper le 06 de leur jardinier

Le problème, c’est que nous y sommes arrivés un samedi en même temps que quelques hordes de touristes coréens et chinois, donc pour le calme et la sérénité on a pu se brosser ! Les perches à selfies et voiturettes électriques troublaient quelque peu la tranquillité des lieux.

Cela dit, le village reste authentique et vivant, toujours habité par des familles qui ce jour-là se cloîtraient chez elles (les pauvres !).

1843

Aujourd’hui, on mate l’intégrale de Lost en boucle jusqu’à ce qu’on comprenne le scénar

On peut y voir de nombreuses maisons traditionnelles, les hanoks, aux toits de tuile ou de chaume.

1844

Elle est belle belle ta maison mais ta terrasse est plutôt du genre minimaliste

1846

Si toi aussi, tu veux construire coréen, n’oublie pas le petit toit de chaume sur le muret

Un petit bout de forêt et une plage d’eau douce complètent le pittoresque de ce village idyllique.

1851

C’est dingue comme un arbre pas droit peut te flinguer ta photo

1853

Ici, c’est campagne, montagne et plage tout en même temps. Ça tombe bien, les locaux ont 4 jours de congé par an

Ce qui m’a le plus amusée, c’est de chercher un peu partout dans le village les jangseung, des totems de bois sculptés de visages humains et censés protéger le village des esprits maléfiques…

1873

Maléfique ou pas, quand tu vois ça, tu sais que les locaux sont pas clairs dans leur tête

1876

Mouais… Jfaisais mieux en art pla en 5ème

1837

La Corée, sa K-pop, ses drama, son Samsung et sa paillote chelou

1869

Imaginez la tête du modèle lorsqu’il a pu voir le résultat de l’artiste

1883

Ici on s’marre bien

1880

Ici on s’marre moins

C’est aussi à Hahoe que sont exposés les masques qui ont fait sa réputation (on a raté le musée mais je vous mets les copies de la boutique à touristes 🙂

1860

 

Après cet aperçu de la Corée traditionnel, nous passons la nuit dans la ville d’Andong. Nous aurions pu dormir dans une des maisons d’hôtes d’Hahoe mais débourser 50€ pour dormir sur un tatami, ça ne nous enchantait pas plus que ça.
Pas grand-chose à voir à Andong mais on apprécie ses rues piétonnes commerçantes et son petit marché, où on poursuit notre régime healthy à base de hot dogs frits, beignets aux haricot rouge et toppoke.

1891

Même Burger King a du mal à s’implanter ici. « Pas assez gras »

 

Le lendemain matin, sur la route pour le bus on est alléchés par les vitrines appétissantes de la boulangerie Mammoth. Un Coréen nous confirme que c’est ici une institution, il faut qu’on goûte ça !

1896

On ne s’échine même plus à trouver une bonne excuse pour bouffer

1902

Pas besoin de citation quelconque pour légitimer notre envie de calories

1897

Quand tu passes après Claire, les étals sont vides, c’est la pénurie

1895

Quand t’es distingué, parfois, tu fais fi des accords de genre. Ce type de préoccupation, c’est pour les prolos

1899

Et voilà, la starlette de la boutique : le bun fourré au kiri

1898

Un Coréen à chapeau qui apparemment aime le kiri

 

Notre butin : une faluche au cream cheese, la spécialité de la maison (hyper frais et léger), un melon pan au café et fruits secs & confits (une tuerie !) et une brioche à la pâte de haricot rouge (bon ça c’est du grand classique coréen).

1900

Un cookie qui n’en est pas un, un cake fourré au haricot rouge et un autre fourré au kiri

 

Un peu perdus au moment de notre bus pour la gare routière, je m’adresse à un jeune Coréen qui s’y dirige probablement aussi vu la taille de sa valise. Coup de pot, il se trouve qu’il parle français ! Il revient tout juste de 8 mois de cours de français à Vichy, hébergé par une famille auvergnate, et a le projet d’étudier l’histoire de l’art à la Sorbonne. Il n’en revient pas de croiser des Français à Andong, « qu’est-ce que vous faites ici, c’est la campagne ? ». On se dit qu’on en a de la chance de s’être rencontrés !

Edit Alex : Non mais pour qui il se prend le coréen là ?! Vichy c’est pas tout à fait une mégalopole non plus !

Rédiger un commentaire ↓

9 replies to Hahoe, le petit village coréen traditionnel

  1. mamou

    Ouh la, Claire avait vraiment faim… Ils rigolent tout le temps les coréens? Vous avez fait fuir les touristes, y en a pas un sur les photos!!! J’aime bien les jangseung mais c’est bête, j’ai pas d’arbres!!! C’est amusant vos rencontres, n’oubliez pas votre carnet d’adresses.

  2. Laure

    Super les masques. J’en veux un pour décorer la maison.

  3. Aurélien

    Wow 🙂 Merci de nous faire découvrir la Corée du Sud ! Ca donne vraiment envie !

  4. Fred Gauthé

    Ouf, ça y est, je suis à jour de toutes vos aventures… Vous allez trop vite, j’ai trop de taf et je n’avais pas eu le temps de jeter un coup d’œil… En tout cas, merci les amis grâce à vous je continue à voyager et à rêver… Et ça fait du bien !!! On pense fort à vous !!!

    • Claire

      Coucou Fredou, ça nous fait tellement plaisir de savoir que vous continuez à nous suivre… Bon courage pour le boulot et pour la grosse saison qui arrive !!

  5. Loulou

    Ca doit être aussi tordu qu’un coréen qui s’installe à Vichy ceci dit 😉

    Les melon pan onpeut en manger à Paris dans une boulangerie japonaise, c’est trooop bon ! C’est drôle j’imaginais pas la cuisine coréen grasse, très pimenté ok, mais pas gras ! Ils ont tellement la réputation de courir après la maigreur que c’en est paradoxal. Ou alors c’est vous qui attirez le gras, posez vous des questions ^^

    • Claire

      Moi aussi ça m’a semblé complètement schizophrène ! La minceur érigée en culte et en même temps des sucreries et fritures à tous les coins de rue ! Quel supplice.
      Sache que la boulangerie Patrick Hermand fait aussi des melon pan très bons. C’était le cas juste avant qu’on parte en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *