Le Grand Break

Gyeongju, l’étape pas indispensable5

Ancienne capitale du pays, Gyeongju regroupe de nombreux sites historiques et nous semblait donc un incontournable de la Corée du sud.

L’attraction de la ville, ce sont les tumuli, des petites collines qui abritent des rois et personnalités de la dynastie Silla ( -57 à 935 après JC).

Bon, visuellement ça reste des mottes de terre.

2125

Des mottes, oui… Mais des mottes assez grandes quand même

 

On part visiter la ville pendant une après-midi, sans tomber sous son charme.

2130

Ce moment où tu te sens obligé de prendre un truc en photo pour le blog

2133

Tu la sens la précision botanique là ?!

2138

Venez à Gyeongju, y’a de bien belles portes

La ville abrite certes différents parcs et sites intéressants mais ils sont pour la plupart payants et surtout, ils sont séparés par des morceaux de ville moche ou de nationale qui gâchent la vue d’ensemble.

On trompe notre déception en s’essayant à la photographie romantique. Vous en pensez quoi pour nos futurs CV ??

 

2144

Passionata Floralis ®

2145

Flowers & Chloroforme ®

2147

Fragrance of joy ®

2143

Plénitude florale ®

 

Le lendemain, à notre réveil il fait bien moche et l’idée d’aller contempler un énième terril sous la pluie ne nous enthousiasme pas plus que ça (trop de souvenirs qui remonteraient à la surface !).

On se cloître donc toute la journée pour se mettre à jour sur nos mails et le blog, et commencer à préparer un peu le séjour au Japon.

 

On sort quand même le nez de la chambre en fin de journée pour se ravitailler et contempler la fabuleuse collection de motels du quartier, tous plus rutilants les uns que les autres :

2157

Au Ritz Motel, tu boom boom sur un lit de caviar et oreiller en foie gras

2154

Au Motel Romance, tu boom boom sur un parterre de fleurs

 

2156

Au Rose Motel, tu boom boom sur du carrelage art déco

2155

Au Magic Motel, tu boom boom et tu disparais

 

Bref, il y a des étapes moins mémorables que d’autres !

 


10 jours sans publier, désolée… Pour une fois qu’on a une connexion Internet correcte, c’est la tablette qui fait des siennes. A force de passer des heures à m’acharner à mettre en ligne un article, j’ai bien failli abandonner la gestion du blog. Mais ça me rendait trop triste de ne plus pouvoir vous raconter ma vie.

Heureusement, grâce à Alex et ses talents d’informaticien, notre tablette a retrouvé une deuxième jeunesse et moi le plaisir d’écrire ! Attendez-vous à un peu de lecture ces prochains jours !

 

Rédiger un commentaire ↓

5 replies to Gyeongju, l’étape pas indispensable

  1. Loulou

    En effet ça n’a pas l’air d’un charme fou cette petite bourgade ! Mais des fois faut savoir se reposer. Et les coquelicots coréens sont remarquables :p

  2. mamou

    pouvoir fouler le tombeau des rois et même pas contents… pfuffff.. et pourquoi vous êtes allés la bas? Pour les champs de fleurs…

    • Claire

      Pourquoi est-on allés là-bas… on se le demande encore… Peut-être parce qu’on a préparé ce voyage depuis la Chine, et qu’en Chine y a pas d’Internet, bref, on a rien préparé du tout 🙂

  3. Sophie

    Pas un charme fou la ville, mais de très belles photos pour Jardiland!!

  4. Maman

    Ce magnifique champ de coquelicots aurait beaucoup plu à mon peintre préféré.
    Claire, il ne te manque que l’ombrelle.
    A part ça, effectivement tout est moche.
    On ne peut pas gagner à tous les coups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *