Le Grand Break

Lijiang, la petite Venise chinoise12

On continue la série des mignonneries chinoises avec une ville inscrite au patrimoine de l’Unesco depuis 1997, Lijiang, littéralement « le beau fleuve ».

 

Lijiang sous la pluie…

Arrivant à Lijiang en milieu d’après-midi, on va directement jeter un oeil dans la vieille ville. Le temps un peu maussade a fait fuir les touristes et on a l’impression d’avoir ses ruelles et canaux pour nous :

9784

Une ville touristique sans touristes, en Chine, c’est louche

9787

C’est beau, c’est propre et y’a pas grand’monde…

9790

Je maintiens, c’est louche

9815

C’est pas normal, va nous arriver des bricoles

9791

Tout est aménagé pour les touristes chinois

9819

Alors pourquoi y’en n’a pas la masse ? C’est louche tout ça

9833

Elle est presque vide ta place, bizarre

9835

Superbement rénovée, la ville paraît toute neuve, comme dans bien des endroits en Chine on aurait du mal à distinguer le « vrai ancien » du « faussement vieux ».
Presque trop propre pour nous autres européens amateurs de vieilles ruines…

Malheureusement les innombrables boutiques de souvenirs semblent l’avoir vidée de ses habitants. On croise à peine quelques locaux qui semblent s’être perdus dans ce grand parc d’attractions :

9798

On peut pas avoir autant de chance

9801

Papi va nous écraser. Non même pas

M’enfin il est bien agréable d’errer dans cette ville qui a des allures de petit Bruges.

9859

Claire, jsuis certain qu’on va se taper un gros pépin

 

L’histoire de l’auberge imaginaire

Après quelques heures de marche dans la ville, fatigués de nos sacs à dos et voyant le jour baisser on décide de rejoindre notre hôtel. Assez bêtement on suit le point GPS indiqué dans notre confirmation de réservation, sans savoir encore qu’en Chine il ne faut jamais jamais se fier à ce genre d’information !
Après 4km de marche en bord de nationale, on se dit que c’est quand même vachement loin du centre, et on arrive à l’endroit du fameux point GPS, où bien sûr il n’y a rien à part quelques maisons éteintes. On demande notre chemin à un type qui passe par là (heureusement on a l’adresse en chinois), il nous indique vaguement de rebrousser chemin, ça a l’air de bien le faire marrer de nous voir ici.

Et nous voilà repartis dans le noir au bord de nationale, il pleut, on a froid, bref c’est pas la joie mais heureusement on tombe bientôt sur un deuxième chinois qui a l’air de rapidement savoir où on va et propose de nous emmener dans son taxi. Ouf ! On demande le prix, il nous montre 3 sur ses doigts, super ça fait même pas 1€, tout est bien qui finit bien !
Le chauffeur nous ramène à l’entrée de la vieille ville, nous indique que l’hôtel se trouve dans une rue piétonne sur la gauche, ok y va ! Alex dans un grand élan de reconnaissance lui donne 10¥, sauf que le chauffeur attend le reste, et oui maintenant il nous soutient qu’il avait dit 30 et pas 3 ! Arnaque chinoise classique apparemment. N’ayant pas le courage de s’engueuler avec le malotru, Alex lui donne ses biffetons ou plutôt lui jette par terre, et on file trouver notre hôtel. Ça fait déjà 1h qu’on cherche quand même !
Sauf que le chauffeur en plus de nous racketter s’est bien foutu de nous, l’hôtel n’est pas du tout à l’endroit indiqué, on demande à plusieurs agences de voyage qui nous indiquent des directions contradictoires mais toutes éloignées. On finit dans un autre hôtel pour pouvoir emrunter le wifi, ce qui ne sert à rien car on se rend compte que l’hôtel qu’on cherche est localisé aux 4 coins de la ville sur Google maps, Baidu, Tripadvisor et tous les sites qu’on consulte. Arrghhh c’est une horreur ! Pendant qu’Alex continue les fouilles je vais dehors chercher dans le quartier à tout hasard.

Je ne trouve évidemment rien et m’apprête à rentrer bredouille, et là miraculeusement je tourne la tête et vois sur un mur une flèche avec l’inscription « October Inn ». Le nom de notre hôtel. Alleluia !!
On suit les signes pendant une quinzaine de minutes, ça grimpe sec et on est vraiment à bout de forces mais on y arrive enfin !!!

—–
Pardonnez ce récit un peu long mais il s’agissait de notre première vraie galère de voyage donc on tenait à marquer le coup, et puis il faut bien que vous enduriez un peu de notre calvaire.
—–

Un peu énervés au terme d’une chasse au trésor de 2h qui nous a moyennement amusés, on remet à demain notre discussion avec le proprio de l’hôtel et on file dans notre chambre king size, et oui la bonne nouvelle c’est qu’on a été surclassés !

Et là, sitôt arrivés dans cette chambre, que dis-je dans cette suite nuptiale, l’énervement retombe d’un coup, remplacé par une crise de fou rire. Pas de mots pour qualifier la décoration délirante de ces lieux, je vous laisse juger sur photos :

9880

J’ai retrouvé mon âme de grande gamine

9882

Généralement, je préfère les décos un peu plus viriles

On se croirait dans l’antre de Cindy Sanders qui aurait développé une passion monomaniaque pour les stickers. C’est féerique, ultimement kitsch, dégoulinant de mièvrerie, juste ce qu’il nous fallait après notre petite aventure.
On passe la soirée à détailler la déco qui regorge de surprises, à se prélasser dans le bon gros lit bien moelleux et jouer avec nos matelas chauffants, avant de sombrer dans le monde merveilleux des rêves…

 

Lijiang sous le soleil

Le lendemain, après avoir tenté sans succès d’expliquer au patron que son hôtel est introuvable (apparemment, il s’en fout), on part sur ses conseils voir l’Etang du dragon noir, à travers un chemin qui nous permettra d’echapper aux frais d’entrée. L’ascension permet un beau point de vue sur toute la ville.

9892

En Chine, les petites villes de provinces font minimum 7 millions d’habitants

Et dans le parc, on reste scotché par la vue du temple sur fond de montagnes enneigées. Le temple vient d’être repeint et avec le décor en arrière-plan on dirait un poster Fujifilm !

9903

C’est dingue tout ce qu’on peut faire avec une CS Suite

 

On rejoint ensuite la vieille ville, comme la veille on trouve un petit passage discret pour éviter de payer l’entrée (oui, ils font payer l’entrée dans la ville, plus de 10€, heureusement c’est facile de gruger !)
On passe la journée à explorer les endroits qu’on n’a pas encore visités, profiter du soleil et des masses de touristes…

9918

Ah bah ils sont tous là les touristes !

9959
Photographier les toits de la ville…

9934

Y’en a toujours que pour toi sur les photos

et les jeunes touristes en classe mannequin

9941

2 gonzesses payées par l’office de tourisme. C’est un peu Dingo et Mickey à Disneyland

9943

« Prends une pose naturelle ! » -« Comme ça ? »

Goûter des biscuits aux fleurs

9958
Se perdre dans un petit marché, et s’interroger sur de nouveaux mystères chinois

9968

9976

9980

Ici même les poules ont la turista

9985

Y’a certains trucs comme ça, tu préfères pas savoir ce que c’est

9987

Rester dans l’ignorance a parfois du bon

 

Admirer le street art chinois en action :

3

1

Et les danses endiablées mêlant joyeusement touristes et habitants :

12

🎶…comme un fou… 🎶…comme un soldat…🎶

9

🎶…roots…🎶…bloody roots…🎶

 

Alors oui, Lijiang c’est très touristique, un tourisme à la chinoise qui fait du neuf avec du vieux, transforme une ville de charme en décor parfait et sans vie, remplace les habitations par des séries de boutiques identiques, tout ça avant de demander des frais d’entrée exorbitants.

Ça reste néanmoins un endroit vraiment très beau, agréable à explorer et à photographier, et puis l’occasion de s’offrir un plaisir coupable d’Occidental (on sait c’est pas bien !!)

9847

Allez hop, jprends ta part !

 

Le soir venu, on partage un très bon repas préparé par notre aubergiste. Avec un plat pas commun : des concombres au sucre… (en fait c’est bon ! à rajouter à vos desserts de cet été).

diner

Le concombre au sucre, c’est comme on se l’imagine… Bien dégueu

Il nous faut prendre des forces car demain on s’embarque dans un challenge qui nous fait un peu peur : les Gorges du Saut du Tigre !

Rédiger un commentaire ↓

12 replies to Lijiang, la petite Venise chinoise

  1. Loulou

    Ca se mérite une chambre comme ça ! Le comble du raffinement à la chinoise ?
    Sinon c’est trop beau et les commentaires d’Alex me font toujours autant mourir de rire (promis je lis tout)

  2. mamou

    Ca vous change de ce que vous avez visité dirait on. Pour le côté arnaque, ma foi vous êtes habitués maintenant. Cool la chambre, ça le donne des idées pour ici.. En revanche une photo d’Alex qui se rue sur du Mac Do, il doit avoir faim le gamin, heureusement ton sourire est toujours présent..

    • Claire

      On va probablement engager le décorateur pour notre futur chez-nous ! Même Valérie Damidot ne fait pas du si bon boulot.
      Et oui c’est bête mais la saveur toujours égale à elle-même du Mcdo, parfois ça fait du bien…

  3. Laure

    Je suis frustrée de ne pas savoir quels sont les aliments pris en photos : du boudin noir en cubes? Des bouts de requins?… Il vous faut goûter pour nous apporter les réponses. C’est impératif! Bon finalement le concombre au sucre c’est bon ou pas? Et la recette c’est quoi? Du concombre et du sucre tout simplement? J’ai hâte de goûter.

    • Claire

      Parfois certains mystères doivent rester insondés… Alors-là je peux tester plein de trucs mais compte pas sur moi pour goûter ça. On est en Chine quand même, on ne sait pas de quoi ils sont capables ! Selon un proverbe de Canton « Les Chinois mangent tout ce qui vole dans le ciel sauf un avion, tout ce qui rampe sauf un train, tout ce qui a quatre pattes sauf une table, tout ce qui nage sauf un sous-marin… »

      Cela dit je crois qu’on a goûté malgré nous au machin marron en commandant un truc non identifié dans la rue, une sorte de crêpe salée où la dame a étalé ce genre de pâte (oui, c’était jour d’inondation et c’est tout ce qu’on a trouvé à manger). Ben c’était pas très bon. Je saurais pas dire si c’était animal ou végétal…

      Mais je t’avoue, des fois la barrière de la langue c’est frustrant, on aimerait bien savoir ce qu’ils vendent… ou ce qu’on mange !

      Le concombre moi je soutiens que c’est bon. Pour la recette c’est assez simple : t’as un concombre ? t’as du sucre ? ben tu prends ton concombre et tu mets du sucre dessus !

  4. Maman

    Il fallait bien qu’un jour il vous arrive une grosse galère sinon c’est pas drôle et trop fastoche de partir comme ça vers l’inconnu.
    La prochaine fois, il faut se mettre en quête de l’hôtel avant la tombée de la nuit.

  5. Laure H

    Ohhhhhh, vous faites mal au coeur! Mais heureusement tout est bien qui finit bien! Cette petite chambre aux pandas était bien méritée…

    • Claire

      Merci pour ta compassion ! J’étais sûre que tu serais sous le charme des pandas

      • Soizic

        Mais finalement 30 yen, ça fait 4€, non? Il y a pire comme arnaque 😛 En tous cas, c’est vraiment un sport international l’arnaque des chauffeurs de taxi ! Il faut se dire que si tu penses être dans ton droit (parce que vous avez négocié avant) et que tu n’as plus tes bagages dans son coffre (détail qui a son importance), tu lui dis f*** et tu te barres. Ya pas de raison de se faire rouler dans la farine juste parce que tu es étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *