Jour 1 : d’Atherton à Kumbera, 700km

Aujourd’hui c’est le grand jour, c’est parti pour plus de 2000 km à travers l’arrière-pays australien.

On se lève de bonne heure, on avale un paquet de Belvita et on enclenche la première.

dsc00144

Attention, Mr aura du mal à être aussi jouasse durant tout le trajet

Prévoyants, voire un peu flippés, on achète à Atherton un jerrican d’essence : normalement il y a tout juste assez de stations-essence sur notre itinéraire, mais il suffirait qu’une seule soit à sec pour ruiner tous nos plans.

On rejoint assez vite la Savannah Way, une superbe route toute droite qui traverse l’Australie d’ouest en est.

dsc09834

« Donc c’est par là qu’il n’y a rien, c’est ça ? » -« Tout à fait »

On était venus chercher sur cette route la solitude, le goût du désert et des grands espaces, et bien on est assez vite servis, il n’y a rien, rien de rien, rien du tout. Quand on croise quelqu’un, la plupart du temps des retraités en camping-car, c’est tout un événement, et on reprend les bonnes habitudes calédoniennes en se faisant un grand coucou.

dsc09816

Le kangourou, l’ennemi juré du Hippie Camper

dsc09843

Un type a tracé 300 km, a sculpté ce truc et a retracé 300 km

dsc09845

Un bout de route tout droit certes, mais pas tout plat ! O joie

Le paysage autour de nous évolue au fil des heures et devient de plus en plus aride à mesure que la température monte, se colorant tantôt de jaune, tantôt de gris. Une sympathique odeur de charogne commence à nous chatouiller les narines, et les rapaces planent au-dessus de nos têtes comme un avertissement à tracer notre route.

dsc09854

« Tu fermes pas le van à clé » -« Non mais y’a personne à 200 km »

dsc09859

Ici coule un mince filet de flotte tous les siècles, ça valait bien un pont

700km de rien, c’est long, mais pas si monotone. Alex apprend à slalomer entre les innombrables cadavres de kangourous étendus sur la route, et moi à scruter les bas côtés pour repérer une eventuelle traversée sauvage d’animaux.

dsc09909

Les sales bêtes se cachent et attendent tes roues pour surgir

Et ça ne loupe pas bien sûr, un wallaby un peu trop téméraire meurt sous nos roues, le freinage maîtrisé d’Alex nous épargne le pire. Cet incident met un coup de pression supplémentaire et c’est au top de la concentration qu’on continue le trajet.

Dans l’après-midi on traverse la petite ville de Croydon où on fait le plein d’essence, et de glace pour notre frigo un peu faiblard. Une ville fantôme digne des meilleurs westerns où on ne s’attarde pas trop longtemps.

dsc09863

Et toi qui pensais que Maubeuge c’était tout pourri

dsc09866

C’est toujours bon de rappeler que le boucher s’est tiré il y a 33 ans

dsc09868

Tu la sens la folle soirée du samedi soir ?

dsc09871

Quand y’a personne, y’a juste personne pour juger de tes compétences d’intendance

 

Puis c’est une nouvelle traversée du désert…

dsc09884

« Hé ! Y’a des nuages ! » -« Trop cool, pour une fois que y’a un truc à voir ! »

dsc09878

Vu que le facteur passe une fois par an, vaut mieux se doter d’une bonne grosse boîte à lettres

dsc09891

On a pris l’arbre en photo vu que c’était le seul sur cette bande de 150 km

dsc09880

Il a dû se passer des trucs ici, il y a 125 ans

dsc09893

« Je n’ai marre de conduire, j’finis à pied »

dsc09903

Des animaux, des hommes ou des aborigènes sont certainement passés par ici au siècle dernier

dsc09901

Un beau coin de verdure qui invite à la détente

dsc09898

Une belle route néérlandaise, toute droite, toute plate, toute chiante

dsc09906

Là, c’est nous et rien

Avant d’arriver dans la petite ville de Karumba, où nous attendent un coucher de soleil sur la mer, une bière bien fraîche et un fish & chips !

dsc09920

Pas le genre d’endroit auquel t’es en droit de t’attendre après 700 km de rien

dsc09924

Mais bon après t’être bien fait chier sur la route, tu poses pas trop de questions

dsc09927

Des fois, j’me demande si tout ça n’était pas une hallucination qu’on a partagée ensemble

dsc09930

Claire et 2 kg de fish & chips. Claire et la peur du manque

dsc09928

« Hey Jane, what the fuck are we doing here ?! » -« To be honest Henry, I fuckin’ don’t know »

 

Catégories : AustralieOcéanie

2 commentaires

mamou · 27 octobre 2016 à 12 h 12 min

La bière et le fish and chips ça se mérite!!! on se croirait en Californie, euh dans les films américains vu que je n’y suis jamais allée.. Tranquille..

Aurélie · 28 octobre 2016 à 15 h 14 min

Ah, l’outback, tout un poème ! Mais le pire, c’est que nous on en redemande… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =