Le Grand Break

Road-trip à Bali #5 : le Sud9

Pour des questions administratives de visa dont je vous épargnerai les détails, on est contraints de passer les derniers de notre séjour à proximité de Denpasar et donc au sud de Bali. On a eu tant d’échos négatifs de cette partie de l’île qu’on n’est pas très sereins… Le sud, plus urbanisé, réputé pour ses plages et spots de surfs, concentre la majorité des touristes de Bali, dont beaucoup d’Australiens à la recherche de vacances pas chères.

On aurait pu rester cloîtrés dans notre hôtel de Jimbaran mais on décide d’aller quand même se faire une idée de l’ambiance du coin, et d’affronter la circulation terrifiante du sud pour chercher de jolies plages.
On se pointe d’abord à la plage de Padang Padang mais l’accès est payant et un couple de Canadiens nous déconseille formellement d’y aller, en allant jeter un oeil de plus haut on comprend pourquoi : une centaine d’Australiens serrés sur une plage de 20m2, non merci.

On tente notre chance un peu plus à l’est à Pandawa Beach. Un site très particulier, où il faut d’abord traverser une immense carrière en activité avant d’arriver sur une plage très belle mais bondée de monde et défigurée par les paillotes et transats. L’endroit semble très prisé des Javanais, plus portés sur le selfie que sur la baignade :

dsc06434

Allez sors ton bikini, on va la faire ta séance photo sexy

dsc06430

« Hé Jean-Luc ! On va le poser là notre resort finalement »

dsc06427

« Il paraît que Stella Mc Cartney va designer des burkas à la rentrée » -« M’en fous »

dsc06426

Petite pensée pour l’australienne en boom boom short rose fluo à Burka Beach

Cette visite nous dissuade de pousser plus loin l’exploration et on décide que finalement rester à l’hôtel c’est bien aussi 🙂

On évite les restaurants de poisson installés sur la plage, après avoir vu une enfilade de cars chinois en revenir. À la place on teste le Bloem’s Warung, un petit warung très épicé mais très très bon, dont le chef est, tenez-vous bien, membre du jury du Top Chef indonésien !

dsc06439

Avoue-le, tu pensais pas qu’ils avaient Top Chef ici !

dsc06442

Quand tu vois ce genre de truc, tu comprends que la bouffe française mérite sa petite réputation

On boucle la boucle en revenant à Ubud, où Alex expérimente l’art de précision des coiffeurs indonésiens…

dsc06459

J’aurais pu tenir encore quelques mois

dsc06465

En fait, j’aurais dû

dsc06469

J’aurais dû lui passer un coup de tondeuse dans la gorge !

Et où on se régale dans le meilleur resto indien qu’on n’ait jamais testé !

On rend le scooter et on va passer nos 2 derniers jours dans un hôtel tout confort à Canggu, encore un peu de volupté avant d’attaquer un mois de vie sauvage en Nouvelle-Calédonie !

dsc06495

« Rrraaaaahhhh ! Qu’on est fin bin ici quand même! « 

dsc06511

Finalement, faire les gros touristes en resort, c’est pas plus pire !

Rédiger un commentaire ↓

9 replies to Road-trip à Bali #5 : le Sud

  1. mamou

    Jolie la coupe de cheveux un cm au dessus de l’oreille ou presque, enfin surtout utile car vue avant cela méritait un coup de ciseaux. Y en a un qui ne se plaindra plus des coiffeurs lillois… Finalement ne rien faire est un bonheur surtout au bord de la piscine.

  2. Laure

    Ça me plairait bien une petite semaine à buller autour de la piscine. Les plages même bondées sont magnifiques.

  3. Maman

    Pourquoi n’y aurait-il pas Top Chef ?
    Après tout, il y a plusieurs façons de cuire et de préparer le riz.
    La coupe de ouf !!!
    T’aurais peut être du tester le coiffeur de rue cette fois. Il n’y en avait pas ?
    Dommage alors. Bah, ça repousse, et vite, à priori.

  4. Soizic

    Whaou ! Clairette, quelle starlette 😉

  5. C’est en se payant un peu de luxe, notamment à Lembongan, que nous avons fini par apprécier la sud de Bali 🙂 Je m’en vais lire le restant de votre roadtrip balinais ! Bises

  6. Les coiffeurs en voyage ç’est comme le poisson cru dans le désert chilien, faut pas le faire !
    J’y suis allé à San Pedro de Atacama et le type m’a coupé volontairement une mèche sur deux, resultat: je porte une casquette des que je peux 😉
    A bientôt en Amérique on espère !!!

    • Alex

      La fois prochaine, faudra qu’on fasse comme Claire : trouver une coiffeuse japonaise pour se faire tailler les tifs. C’est bien connu, les japs sont bien trop respectueux et soumis pour nous la mettre à l’envers !

  7. Loulou

    Mais dis donc ça a beaucoup glandé ou je me trompe en Indonésie ?? J’y vais l’année prochaine du coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *