Le Grand Break

Vietnam : le bilan8

17 jours pour visiter le Vietnam, même juste le nord, c’est court ! Trop court pour se faire une image réaliste du pays (d’ailleurs, vous allez hurler mais on se demande bien comment on va faire pour revenir à une formule de vacances de 2-3 semaines après notre retour !)
Voici nos étapes :

 

J’arrivai au Vietnam avec quelques a priori glanés au fil des rencontres avec des voyageurs ayant déjà parcouru ce pays : des Vietnamiens commerçants, pressés, efficaces, capitalistes dans l’âme, hyperactifs sur les bords…
Ces a priori se sont révélés vrais, du moins pendant la première partie de notre séjour au nord du Vietnam, où nous avons aussi eu affaire à la malhonnêteté et la cupidité de certains commerçants qui semblaient ne respecter que notre carte bleue.

Peut-être étais-je à un moment de lassitude du voyage, ou peut-être était-ce la nostalgie de la douceur du Laos qui parlait, mais la frénésie commerçante vietnamienne commençait à me rendre nerveuse. Plusieurs voyageurs par la suite nous ont confié avoir le même ressenti.

Toujours est-il qu’il a suffi de louer une mobylette et s’aventurer un peu à la marge des autoroutes touristiques pour découvrir enfin l’hospitalité, la sincérité, le sens de la fête et de l’accueil des Vietnamiens. Nos 4 jours autour d’Ha Giang ont vraiment transformé le voyage.

8591

 

Alors ça ne m’empêchera pas de continuer à vouloir voir de mes yeux les « incontournables Lonely Planet ». Quitter le Vietnam sans voir la baie d’Halong m’aurait probablement déçue.
Mais j’espère apprendre à faire la part des choses, à ne retenir que le meilleur, n’attendre des spots touristiques que le contentement des yeux et réserver aux zones moins fréquentées mes préoccupations philanthropiques. J’y travaille… 🙂

 

17 jours au Vietnam, c’est trop court. En tout cas, ce qu’on en retient, c’est que, plus qu’aucun autre pays sud-asiatique qu’on ait pu visiter, le Vietnam est une terre de contrastes, entre high-tech et cultures ethniques, kitsch et authenticité, un pays qui nous a offert le pire comme le meilleur, a joué avec nos nerfs et nous a épatés.

8894

 

Un pays dont on était pressés de partir et où on a maintenant envie de revenir.

8621

Rédiger un commentaire ↓

8 replies to Vietnam : le bilan

  1. mamou

    Le pulvérisateur c’est pour les mauvaises herbes ou pour les touristes?

  2. Loulou

    Ah oui à ce point, pressés de partir ? Désolés pour vous, vous avez aussi beaucoup d’éléments de comparaison maintenant…

  3. Bravo pour avoir su changer vos plans sur la fin pour mieux adapter votre voyage à vos envies du moment ! Votre boucle dans le nord m’a bien donné envie en tout cas, alors que le Vietnam à la base ne m’avait vraiment pas convaincue. Bises !

  4. Fred Gauthé

    C’est la manière de voyager qui fait un voyage !!!! et je pense qu’il est important d’avoir du temps et de prendre son temps pour vraiment avoir un vrai ressenti du pays que l’on visite.

  5. Demaz

    J’aurai voulu savoir si c’était une première main et si elle avait le radar de recul? 🙂
    Cela fait plaisir tout semble bien se passer, à part vos rencontres avec des enflures démoniaques capitalistes! Vous êtes tout beau, on vous embrasse bien fort, les Belges.

    • Claire

      Coucou les fricadelles ! Toujours les rois de la blague ! 😀
      C’est trop chouette d’avoir de vos nouvelles. Tout se passe super oui même si la bière belge et les copains manquent un peu, enfin pas de quoi se plaindre !
      Profitez bien des beaux jours qui reviennent et des apéros sur votre belle terrasse…
      Bisous au kimchi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *