Le Grand Break

Tam Coc & la baie d’Halong terrestre10

Après la fureur d’Hanoï, direction le village de Tam Coc, où nous espérons retrouver un peu de calme et de verdure.

Surnommée la « Baie d’Halong terrestre », le coin offre de spectaculaires panoramas de rivières et monts karstiques, traversés par de jolies rivières navigables. Et nous on adore les trucs karstiques !

 

Terminus tout le monde descend

Arrivés à Ninh Binh, la grosse ville la plus proche, notre bus nous fait le coup classique : il s’arrête au pied d’un taxi et refuse de nous emmener jusque Tam Coc, point sur lequel j’avais pourtant bien insisté la veille au moment de la réservation. Ça ne nous coûte que 3€ de plus de taxi, mais c’est rageant de toujours tomber dans les mêmes panneaux…

 

À bicyclette…

Après un petit stop déjeuner à l’hôtel, on enfourche les bicyclettes pour aller découvrir la campagne environnante.
On se perd dans les petits villages et le long des rivières, impressionnés par les contrastes de ces paysages à la beauté massive.

7395

Prends tes bottes et ton kway, le grand break t’emmène !

7415

Une petite ruelle bien crasseuse entre 2 murs moisis

7408

On a rajouté le palmier sous Photoshop pour faire vacances

L’humidité est encore plus forte qu’à Hanoï et l’air est très lourd. Ça se ressent sur le paysage, la végétation est partout, et toutes ces nuances de vert nous sautent aux yeux !
Fatiguée par le trajet et oppressée par cette moiteur ambiante, j’ai un peu du mal à suivre mais je suis heureuse de voir Alex s’enthousiasmer à chaque seconde. Le gris des nuages, le vert des rizières lui avaient manqué durant ces dernières semaines de paysages arides ! On s’aperçoit qu’au Vietnam le concept de saison sèche est tout relatif.

7424

Rien de tel qu’une bonne drache du nord pour te sentir à l’aise

7466

Encore un endroit bien lugubre

7478

Claire t’embrasse, que tu sois famille, ami ou quidam moyen tombé sur cette page un peu par hasard

7479

Le palmier en bas à gauche a crevé. Sûrement un manque d’eau

La balade nous mène à la petite pagode de Bich Dong, mignonne accumulation de pagodes et de grottes. Un petit parfum de Chine ancienne flotte dans l’air…

7500

Un chien qui finira sûrement sur un pic à brochette

7533

7524

L’art du kitsch viet

 

Le soir, on mange dans un petit restaurant spécialisé dans les grillades. On a opté pour le seul boui-boui où on a vu quelques locaux, les autres ne semblaient attirer que les touristes. C’était sans savoir que les Vietnamiens adorent les brochettes au gras de porc 🙂
Pas mauvais, mais après notre trip gastronomique à Hanoï on est un peu déçus.

7538

Le sourire, c’est AVANT le repas

7542

Pas de doute, c’est pas 3 feuilles de menthe qui vont me persuader que le plat est sophistiqué

 

Dans la peau d’un touriste vietnamien

Le lendemain, on change de destrier pour aller s’aventurer un peu plus loin.

7548

Mine pathibulaire, casque de traviole, french touch power

Le temps est toujours humide, mais un peu plus dégagé que la veille.

On est toujours autant admiratifs de ces contrastes entre l’anthracite des rocs karstiques et le vert tendre des rizières, mais aussi entre la beauté sauvage des paysages et les signes criards du Vietnam industriel.

7571
On fait un petit tour à l’embarcadère de Trang An, fréquenté surtout par les Vietnamiens. Le site a été aménagé artificiellement, et pas dans la demi-mesure : ce sont des dizaines de barques et bateliers qui attendent patiemment les cars de touristes. Très marrant à voir !

7565

Et surtout : des enceintes qui crachent les watts

7557

Chapeau pointu et chemisette bleue, le prestige de l’uniforme

7561

Au Vietnam, le bateau, c’est comme les bus. On ne part pas tant qu’on est pas chargé au delà du ras bord

On cherche ensite Hoa Lu qui nous a été décrite comme l’ancienne capitale du Vietnam. Néanmoins, de loin le site ne semble pas très intéressant et surtout on n’a qu’une envie : fuir les sollicitations très pressantes des restaurants installés en face ! Une dame court même après notre scooter quand on refuse son offre, elle tente de m’attraper, Alex est obligé d’accélérer pour lui échapper ! Très très flippant.

On poursuit la route jusque la pagode de Bai dinh, la plus grande pagode du Vietnam, qu’Alex tient absolument à visiter malgré mes réticences.
Un complexe religieux à la vietnamienne, flambant neuf et démesuré, façon Disneyland communiste :

7581

Qui est allé poser une tour dans ce trou paumé ?

On visite donc le site à la vietnamienne, enchaînant avec enthousiasme selfies et poses débiles, et oui Messieurs-dames nous on sait s’intégrer !

7583

Un grand merci à Claire pour avoir sorti le best of des photos de ce jour-là

7591

Y’a pas que moi qui sait prendre des poses débiles

7603

La folie des grandeurs façon viet

7605

Touche le bide du moine, ça porte chance

7632

Le tout construit en 2006

En vrai, c’est kitsch et complètement nul, mais intéressant à visiter pour vivre un peu le tourisme de masse vietnamien, c’est un des sites les plus populaires du Vietnam quand même.

 

La balade de Van Long : splendeur & sérénité

C’est déjà la fin d’après-midi et on poursuit plus au nord vers l’embarcadère de Van Long. Cette balade nous a été conseillée par Jean et Cyrielle, un couple de Français amoureux du Vietnam, rencontrés à notre auberge.
Le ciel chargé de nuages et la luminosité perçante de cette fin d’après-midi confèrent au site une ambiance mystique. Le panorama est sublime (mais désolée pour la qualité des photos… pas moyen de les intégrer en haute définition) :

7635

Bienvenue en Ecosse

On s’installe avec notre petite batelière sur une embarcation de bambou.

7646

Et si tu pèses plus lourd que le Viet moyen, tu flippes au premier pied posé dedans

Si vous me connaissez bien, vous savez que je suis une passionnée de la rame et vous aurez deviné que je n’ai pas résisté longtemps à l’envie d’essayer…

7647

La Viet était RAVIE

Alex s’y met aussi au grand plaisir de notre rameuse qui va pouvoir enfin se la couler douce ! L’exercice n’est pas facile et on essaie toutes les positions…

7663

Elle est en train de me conseiller de me couper les jambes histoire que la rame puisse passer

7666

Je lui ai répondu que son idée était complètement à chier

7672

Jvoulais pas la vexer, alors j’ai quand même fait semblant

7678

Et puis après, je lui ai réappris son métier. Jsuis comme ça, j’aime aider

7675

La petite dame reprend les commandes juste à temps pour l’entrée d’un passage technique : une grotte très étroite et basse, complètement sombre, où on tient à peine assis. Nos cheveux frôlent le plafond, impressionnant !

7686

L’enfer pour les personnes atteintes de taille normale

Et puis nous voici en pleine forêt vierge, dans un havre de verdure, un petit endroit secret préservé de toute trace humaine. Un espace de sérénité comme on n’en fait plus au Vietnam 🙂

7692

On repasse par la grotte et on rejoint doucement l’embarcadère (ben oui je rame pas très vite). Le temps d’admirer le vol des cigognes qui rentrent au nid avant la tombée du jour.

7715

7722

Des bancs certainement trop grands pour que les Viets les utilisent

 

Crédits : Cocoon, Sushi

 

Profitant de la mobylette, on finit par un tour à Ninh Binh où on s’offre un Jollibee (le fast-food local) et une virée shopping au Big C, où on craque complètement pour un camembert Paysan breton Made in France. Quelle journée !

 

Une après-midi à Tam Coc

Notre 3e jour se réveille sous la pluie et on émerge tout doucement… On se balade dans le village et on passe une bonne partie de la journée assis sur les marches de l’embarcadère, à observer la vie des locaux… les hommes qui jouent aux cartes, les femmes qui papotent, le flux continu des touristes qui viennent faire leur tour en barque, le manège bien rodé des bateliers, l’excitation générale quand arrive un car de touriste coréens.

7752

7387

Les Viets adorent les porte-monnaies coréens

7735

Claire préfère prendre des photos de dos. Certainement son côté voyeur

7738

Un Viet qui essaie de se faire plus petit qu’il ne l’est déjà

7741

Un sacré merdier ce parking à bateau alors imagine le parking du Cora local

7748

Au Vietnam, quand t’as pas de wc à proximité, y’a qu’à demander à tes potes de faire rempart

7753

Justin Bridou était de passage

On n’est pas pressés de prendre un bateau, on préfère attendre qu’il y ait moins de monde. Un peu avant 16h on achète notre ticket. Le premier contact avec notre batelière est assez bizarre, on ne comprend pas bien l’échange qu’elle a avec la vendeuse de tickets, mais elle ne semble pas ravie de prendre la course. Peut-être qu’on n’a pas l’air assez riches ? On ne saura jamais.

 

Bref on ne se pose pas trop de questions et on profite du spectacle sublime des falaises qui se dressent bientôt devant nous :

7786
Le paysage tient toutes ses promesses. La rivière transparente, les rizières verdoyantes et les roches sombres bleutées forment un tableau somptueux. Le vrai Vietnam de carte postale.

7790

7792

Non mais t’as vu la dégaine ?! Elle rame en chaussettes

7832

Le Vietnam des cartes postales

7801

T’imagines pas la galère que c’est de faire flotter un appareil photo pour se prendre en selfie

 

 

Tips ?

Sur le trajet du retour, anticipant la demande de pourboire, je prépare un billet de 20 000 dongs (0,80€, vous allez penser que je suis radine mais les tickets nous avaient déjà coûté plus de 15€). Ça ne loupe pas et Alex tend le billet à la rameuse qui, déçue, demande plus. Sur les 30 derniers mètres elle n’arrêtera pas d’insister et sûrement nous insulter aussi. Bien sûr, on sait que sa vie est dure et qu’elle ne touche qu’une petite partie de ce qu’on a payé, mais la manoeuvre reste assez agressive.

Bref, Tam Coc c’est réellement spectaculaire, mais les sollicitations répétées des marchandes en tout genre le long de la balade, les demandes systématiques de pourboire ruinent un peu l’expérience. Il faut savoir se focaliser sur le paysage et mettre de côté les relations humaines, à peu près impossible pour moi.

Le soir, on dîne avec Jean et Cyrielle, et on retrouve par hasard Chimmy et Becka (vous vous souvenez les Allemands de la boucle de Pakse ?). Au retour à l’hôtel on se fait offrir un verre de vin blanc par la famille en train de manger, à boire à la vietnamienne, c’est-à-dire cul sec 🙂
On décide de s’éclipser pour aller se coucher tôt car demain lever 6h pour la baie d’Halong !

 

—————

Finalement, la baie d’Halong terrestre nous a comblés par ses paysages grandioses, ses ciels d’orage et sa végétation luxuriante… mais humainement je n’ai pas trop bien vécu cette ét. Être ramené à sa condition de touriste, culpabiliser de voyager alors que d’autres sont en train de trimer, c’est jamais agréable… même si ça remet les idées en place.

PS : c’étaient nos premiers montages vidéo, soyez indulgents !!

Rédiger un commentaire ↓

10 replies to Tam Coc & la baie d’Halong terrestre

  1. elisabeth hesschentier

    Un moment de srnit en barque.. Sinon je me suis prise pour Champollion essayer de dchiffrer les A chapeau, les « c entour » et j’ai russi!! (l’internet ou les claviers locaux..) suis je bonne quand mme!!! Des paysages diffrents d’un pays l’autre, le tourisme qui change les moeurs des locaux.. Et Alex qui se muscle les bras… Toujours aussi attrayant.

  2. mamou

    Dsole, l’ordi a effac mes contact, je reprends mon nom « mamou ». Mais euh….

  3. Fred Gauthé

    Ne soyez pas durs avec vous-même car nous trouvons vos deux montages très bien réalisés !!!! Et très bel article sur Ninh Binh et ses alentours… Nous n’avons pas fait les grottes de Tam Cóc mais celles de Tràng An, effectivement beaucoup de touristes locaux mais sans aucun harcèlement et avec passage de neuf grottes ainsi que deux débarquements pour visiter des temples bouddhistes. Nous avons également visité le site de Hang Mùa qui se situe entre Tam Cóc et Tràng An, 450 marches bien raides pour gravir un pain de sucre et découvrir une vue imprenable sur toute la baie d’Along terrestre !!!!

    • Claire

      Tu nous a trop donné envie de nous mettre à la vidéo ! C’est passionnant mais ça prend du temps quand même ! On va tester la solution Adobe qui semble mieux que celle qu’on a utilisée aujourd’hui.
      Oui d’après ce que j’ai lu la balade de Tràng An est la plus impressionnante par sa succession de grottes ! Et puis ça doit être drôle d’être parmi les locaux, à refaire je remplacerais peut-être Tam Coc par celle-ci.
      On a beaucoup regretté de ne pas être montés au point de vue, on attendait que le temps se dégage et après c’était trop tard ! Pour l’avoir vu d’en bas, ça doit être une sacrée vue !

  4. Maman

    Quelle bonne idée ces vidéos !!!
    Avec la musique, c’est beaucoup d’émotion pour moi.
    Mais ça fait du bien de vous voir en pleine forme.
    Claire, tu es au top, aussi bien en vélo qu’à la rame.

  5. Gaëlle

    Waouh Claire tu es resplendissante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *