Le Grand Break

Santiago : nos premiers pas en terre latine5

Après 6 mois et demi en Asie, et 2 mois et demi en Océanie, c’est le début de l’Acte III : Amérique latine nous voilà !
Notre vol Sydney – Lima prévoit une escale de 24h à Santiago, on en profite donc pour visiter la ville et s’offrir une première bouffée d’air latin.

 

Notre tour de Santiago est vraiment rapide, juste le temps d’apprécier le petit grain de folie de cette ville. Entre le street art qui colore les murs, les petits stands qui vendent tout et rien, les joueurs d’échecs de la Place d’Armes, les clowns, jongleurs et danseuses de flamenco postés aux feux rouges, Santiago nous a fait l’effet d’une ville de saltimbanques.

dsc01550

On va clarifier tout de suite : les chiliens ne ressemblent pas à ça

dsc01551

À ca non plus d’ailleurs

dsc01603

Ils ressemblent plus à des hispanos de base et ils bouffent plein de biscuits et de chips

dsc01591

Ils sont souvent petits et s’asseoient par terre en tirant une sale gueule

dsc01552

Ils pensent être doués en peinture mais je peux faire mieux avec des crayolas

dsc01548

Ils aiment bien rêver qu’ils sont noirs et typés créoles

dsc01585

Mais ils en sont loin vu les kilomètres de churros qu’ils avalent quotidiennement

dsc01556

Ils rêvent de bohème et de paradis artificiels

dsc01593

Mais l’appel du churros est toujours plus fort. Du coup, ils sont gros

dsc01618

Ils font semblant d’apprécier les sports intellectuels

Sans compter l’imagination débordante des Buzz l’éclair, Alien Predator et autres Transformers qui divertissent les passants.

dsc01571

Mais ils aiment secrètement la culture des gros américains

On se promène sans but dans les rues en traînant notre décalage horaire de 14h, et en pensant à Sophie, une collègue d’Alex qui a vécu un an ici.

C’est aussi à Santiago qu’on s’est découvert une passion pour les empanadas, ces petits chaussons salés qu’on trouve dans toute l’Amérique latine. Chez Zunino, une panaderia fondée en 1930 par un Italien, on déguste nos empanadas toutes chaudes au comptoir, entourés des habitués.

dsc01637

Les chiliens ont des devantures bien top classe

dsc01622

Mais ne savent pas s’habiller, même au boulot

dsc01639

Des chaussons aux pommes fourrés à la viande… certainement une typo dans la recette

Les empanadas goûtées par la suite au Pérou nous ont moins convaincus, alors ces petites merveilles sont une raison à elles seules de revenir au Chili.

Une visite éclair qu’on compte bien prolonger puisqu’on prévoit une visite du nord du Chili puis de la moitié sud, au mois de décembre. On a hâte !

Rédiger un commentaire ↓

5 replies to Santiago : nos premiers pas en terre latine

  1. Sophie

    Oh que d’émotions pour moi de revoir ces images de Santiago (même plus qu’un an nous y sommes restés 2.5 ans) !!! Je suis ravie que vous ayez apprécié votre passage éclair. Clair que trouver des gâteaux, des boissons gazeuses et des chips il n’y a aucune difficulté même à la pharmacie on en trouve !!!
    Bon trip en Amérique du Sud!

  2. Laure

    Gros changement décor! C’est chouette. Hâte de lire vos nouvelles aventures en Amérique.

  3. Mamou

    Une autre civilisation plus riche et qui vous convient un peu plus au niveau cuisine…J’en connes des qui vont se remplumer… Quand je vois toutes ces couleurs je finis par me dire que la France devient bien fade… question climat en fait

  4. Maman

    Sympa les danseuses de flamenco aux feux rouges. Mais un peu inconscientes du danger.
    L’histoire ne dit pas si elles font la quête après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *