Le Grand Break

Pérou : le bilan !8

Nous avons passé 28 jours au Pérou, au programme :
2 jours à Lima
– 5 jours à Huaraz à l’assaut du trek de la Laguna Churup, du glacier Pastoruri et de la Laguna 69
– une semaine passée avec Gaëlle à Paracas, Huacachina puis Arequipa
– une dizaine de jours à Cuzco : flâneries dans la ville, trek jusque la montagne Vinicunca, visite des Salineras de Maras et 3 jours au Machu Picchu

Ce pays a été une excellente surprise car on s’attendait à un tourisme oppressant, des traditions de pacotille et des locaux mal aimables. Eh bien non, certes le tourisme est bien rôdé et la route touristique toute tracée, mais c’est un pays où on s’est senti bien, toujours bien accueilli et avec le sourire.
Finalement les choses sont plutôt bien faites avec un réseau de transports bien développé et économique, un standard de confort plutôt élevé, des treks bien balisés, des offices de tourisme publics dans toutes les villes, bref, le Pérou c’est facile !
La contrepartie est qu’il est très difficile, souvent plus cher, plus long et plus hasardeux de faire les choses par soi-même. Les folles virées en scooter d’Asie ont été remplacées par les circuits en minibus… En bons routards français on a un peu du mal avec les voyages organisés, il a fallu prendre sur soi 🙂

Premier pays qu’on visite en Amérique du sud, le Pérou nous a séduit par sa culture forte, et très variée au gré des régions et villes traversées. Les événements culturels et fêtes sont nombreux, les habits traditionnels sont encore bien à la mode dans les coins ruraux.
On y a aussi vu de nombreux exemples de revalorisation des traditions andines et de l’artisanat grâce au tourisme (enfin, rassurez-vous, on trouve aussi plein de m***** fabriquées en Chine comme partout).

La gastronomie péruvienne est considérée comme la meilleure d’Amérique du sud et on en a bien profité, même si pas assez à mon goût : ayant entendu beaucoup d’alertes sur l’hygiène des restos on y est allés mollo sur lee aventures culinaires. On a quand même pu constater sa variété, sa richesse issue des influences espagnole, chinoise, japonaise et africaine, et parfois aussi sa modernité.

Mais oui y a quelques trucs qu’on n’a pas testés :

Et puis, on a réveillé nos vieux souvenirs d’espagnol du collège, avec plus ou moins de succès. Même si on n’est pas super fluides, on apprécie la chance qu’on a de pouvoir capter des bribes de conversation dans le bus ou dans la rue, comprendre les locaux, entretenir des semblants de conversation et même rire de leurs blagues ! Gros changement par rapport à l’Asie et ça fait toute la différence.

Côté paysages, on en a pris plein les yeux, on a vu tellement de décors sublimes et extrêmes ! Montagne, glaciers, désert, pampa, mer et forêt tropicale, le Pérou avec ses 28 climats et sa topographie accidentée est d’une diversité incroyable. Ça été sportif, on a parfois un peu morflé et Alex a souvent grommelé, mais on a rêvé les yeux ouverts. Et à revoir les photos on doute d’avoir pu voir tout ça en un mois :

Bref, le Pérou, on a adoré, et on y retournera sans doute un jour ! Quand j’aurai motivé Alex pour un trek de 10 jours en autonomie 😉

Rédiger un commentaire ↓

8 replies to Pérou : le bilan !

  1. Louise

    C’est un pays qui ne m’a jamais attiré mais depuis vos comptes rendus, c’est sur ma liste… les paysages ont l’air incroyables, les locaux sympathiques et les animaux tous doux (et c’est très important) ! partante pour un trek (dis la fille qui pleure quand elle monte un terril)

    • Claire

      Je crois que je serais jamais allée au Pérou sans ce tour du monde, parce que là bon c’était plus ou moins sur la route… Je sais pas pourquoi on en avait une mauvaise image, peut-être le groupe à la flûte de pan de la Braderie ?
      Mais je suis contente d’avoir changé d’avis, et suscité des envies de voyage !
      Et t’inquiète dès que je rentre on va faire chauffer les mollets

  2. Mamou

    Je ne savais pas que le Pérou était aussi diversifié!! Merci pour ma culture Claire. C’est quoi les petites bestioles écartelées à côté des têtes aux grandes dents?

    • Claire

      Alors ce sont des cuys (prononcer « couille »… ben oui désolée). C’est-à-dire des cochons d’Inde.
      Au Pérou c’est plutôt un plat de fête, donc assez cher (compter 10 à 15€ pour un entier, alors qu’on trouve des menus complets à 1€).
      Généralement la préparation est assez simple : le cuy est rôti ou frit entier, avec la tête, et servi avec un peu de sauce et du riz. Je vous laisse imaginer les photos des menus, aussi appétissantes que celles d’un kebab de Wazemmes.
      Il paraît que c’est bon, assez fin… on n’a pas eu le coeur à tenter !

  3. Laure

    C’est quoi les têtes aux grandes dents à côté des petites bestioles écartelées?

  4. Sophie

    Nous avons été au Pérou, et Julien a tenté le Cuy ! Je n’ai pas osé….
    Beaucoup de plaisir à lire vos aventures péruviennes, toutes ces couleurs, cette culture, ces magnifiques et diversifiés paysages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *