Le Grand Break

Laos : le bilan5

  • Publié le
  • Classé dans: Laos

6541

Nous avons passé au total 25 jours au Laos, ça a passé si vite et pourtant on ne s’est pas pressés !

On a parcouru le pays du sud au nord pour :
compter les 4000 îles
– humer les parfums de café et contempler les cascades du plateau des Boloven… certainement un des meilleurs moments de notre voyage
– explorer les grottes de la boucle de Thakhek
– goûter aux joies du bus laotien
– savourer la douceur de vivre de Luang Prabang
– jouer aux aventuriers en herbe dans les petits villages du nord

C’est un pays où je reviendrai volontiers, passer un peu plus de temps au nord qu’on n’a malheureusement qu’entre-aperçu faute de temps…

 

—————-

claire-hamac

J’ai personnellement beaucoup apprécié la tranquillité lao, le rythme doux et lent de ce pays où le temps semble n’avoir aucune prise.
Et ce qui nous apparaît comme de la paresse ou un manque d’ambition n’est peut-être juste qu’un certain talent à se concentrer sur le présent et savourer le temps qui passe…

Bon, on a aussi appris récemment que la fameuse indolence lao est aussi liée à l’ingérence du parti unique, qui contrôle toute forme d’activité et freine toute prise d’initiative… Une lecture qui explique bien des choses.

 

Conception différente du bonheur et de la réussite, ou conséquence malheureuse de la politique totalitaire du Laos… quoi qu’il en soit cet immobilisme n’empêche pas ses petits voisins les Thaïlandais, les Chinois et les Vietnamiens de tout mettre en oeuvre pour exploiter le potentiel économique du pays : projets de barrages, déforestation, débuts de l’agriculture intensive…

Alors on espère que les Laotiens vont quand même se réveiller un peu et préserver les richesses de leur beau pays.

 

—————-

Prendre le temps, ça facilite les rencontres et c’est ce qui a marqué notre étape au Laos. On a rencontré tellement de gens extraordinaires avec des projets encore plus fous qu’eux. Traverser l’Asie à moto, construire une maison japonaise, écrire un livre, créer une oasis en Thaïlande, relier l’Islande à l’Inde sans avion, par exemple…

Merci François, Delphine, John le Suisse, Alex l’Ardéchois, Guillaume, Gwen, Tino, Alex le Barcelonais, Béa, Paul-Emile, merci aux enfants accueillants et à tous les Laotiens qui nous ont offert sourires ou coups de main, d’avoir rendu ce voyage unique !

rps5916

Rédiger un commentaire ↓

5 replies to Laos : le bilan

  1. Maman

    Alors comme ça on fait le bilan du Laos alors qu’il n’y a pas eu de bilan des 2 mois
    On ne sait pas si Alex a découvert des facettes de Claire ou si elle a déjà tout dévoilé
    Pour ma part, je crois que j’ai préféré le plateau des Boloven
    Il semble se dégager une telle sérénité
    Certaines photos ressemblent presque à des peintures, surtout celles au bord de l’eau avec les animaux
    Je ne comprends pas bien comment les petits voisins se permettent une ingérence dans ce pays

    • Claire

      Eh bien nos récits semblent retranscrire plutôt fidèlement notre ressenti, car pour nous aussi le plateau des Boloven et son petit village de Tad Lo ont été le top du séjour. Sérénité, douceur de vivre et que des belles rencontres.
      Pour le bilan made in Alex, ce sera sûrement pour les 3 mois !

    • Alex

      J’ai bien découvert certaines des facettes secrètes de Claire mais je vais tout garder pour moi ! Mwah mwah mwah !!!

  2. mamou

    A vous voir souvent dans les hamacs, on ne se rend pas compte de toute l’énergie dépensée.. Les Laotiens se sont adaptés à la politique du pays en répondant par l’indolence, ce n’est pas ici que cela va commencer… un peu de sérénité, de béatitude, du bonheur à engranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *