Le Grand Break

Indonésie : le bilan !10

Nous avons passé 36 jours en Indonésie (soit 6 jours de plus que la durée d’exemption de visa, mauvais calcul). C’est le pays dans lequel nous avons passé le plus de temps jusqu’à présent et pourtant tout s’est passé très vite !

L’Indonésie c’est immense et bien sûr nous n’en avons eu qu’un tout petit aperçu :
– 5 jours à Java, essentiellement à Yogyakarta
– 10 jours sur l’île de Gili Air au nord-ouest de Lombok
– 3 semaines à Bali, à Keliki, dans le nord-ouest puis le sud

Malgré un parcours chaotique et pas toujours très cohérent, un rendez-vous manqué avec les volcans, des démarches de prolongation de visa un peu pénibles, une météo plus pluvieuse que prévu, on a bien bien profité de ce pays, et surtout de Bali. Notre credo pour ce séjour était de fuir toute forme de complication, on a donc simplement savouré de prendre le temps, regarder les gens vivre et se promener au gré du vent. Et c’était semble-t-il la bonne méthode pour apprécier pleinement ce pays et éviter les entourloupes touristiques.

À Bali, on n’a pas forcément été époustouflés par les paysages (même si la végétation luxuriante et les rizières escarpées ne laissent pas indifférent…). C’est surtout la culture balinaise qui nous a profondément impressionnés. D’abord, le culte hindouiste omniprésent, les temples à chaque coin de rue, les offrandes partout, les innombrables cérémonies rencontrées en chemin.

dsc06219

Et puis le raffinement en toute chose, le soin extrême apporté à l’esthétique des plats, des temples et des maisons, la qualité de l’artisanat, les jolies tenues de ceremonie. La cuisine balinaise, bien sûr, à mon humble avis une des meilleures d’Asie et pourtant asez méconnue en France. Enfin, l’attachement des Balinais à leurs traditions, leur plaisir à partager avec nous leur culture, leur gentillesse et leurs si beaux sourires.

Vraiment j’ai été surprise d’apprécier autant Bali, que j’imaginais trop touristique. En même temps on a croisé des voyageurs qui ont un avis beaucoup plus mitigé que nous sur cette île, et ont trouvé les Balinais oppressants voire agressifs. Il semble que Bali on adore ou on déteste !
Alors si on peut se permettre quelques conseils d’après notre petite expérience :

– Pour un séjour de moins de 30 jours, vous êtes exemptés de visa. Pour une durée plus longue, mieux vaut demander à l’avance un visa de 60 jours. Nous on a tout fait sur place, ce qui nous a valu 3 aller-retours au bureau d’immigration et une facture de 70€ par personne, pas cool !

– Éviter à tout prix de séjourner dans le sud, ultra-touristique, urbanisé, pollué et culturellement sans intérêt. Il y a vraiment deux Bali, la frontière se situant assez nettement au niveau d’Ubud. On nous l’avait dit, on a quand même voulu aller voir… et bien on a vu !

– Le scooter nous a semblé un moyen pratique de se déplacer dans l’île… Je ne le conseille pas du tout dans le sud car la circulation est INFÂME et les contrôles policiers fréquents : gare à vous si vous n’avez pas votre permis international ! (astuce de ma copine Typhaine, prévoir un porte-monnaie spécial police avec de la petite monnaie)

Mais au nord, les routes sont beaucoup plus agréables et dégagées, et traversent de beaux paysages et pittoresques villages.

dsc05951
Sinon les Indonésiens roulent bien, pas trop vite, et connaissent même l’usage du clignotant !
On vous conseille quand même d’éviter les longues distances, Bali c’est petit mais le réseau routier est assez contraint par le relief, et se déplacer sur l’ile peut vite prendre plus de temps que prévu. Ça vous évitera de subir comme nous quelques averses 🙂

dsc06016
– Pour une immersion dans la culture balinaise, on recommande chaudement les hébergements de la Keliki Painting School à Keliki. Des chambres propres et élégantes au coeur de balés balinais, petit-déj inclus, pour 10€. Avec toute une palette d’activités et excursions à des tarifs très raisonnables (je me suis offert par exemple un massage traditionnel d’1h pour moins de 5€). Le tout dans une ambiance hyper conviviale. En plus le village est très central donc une base idéale pour rayonner sur l’île !
Le Bulian Homestay est une autre bonne adresse pour s’immerger dans la vie d’une famille balinaise.

– On a aussi beaucoup aimé Amed et Sidemen. Pas eu le temps d’aller à Pemuteran et Lovina sur la côte nord mais ça avait l’air chouette et paisible.
Ubud n’a pour nous pas d’autre intérêt que ses nombreux restaurants et sa position centrale. C’est un peu le « Siem Reap » de Bali, en plus surpeuplé. Mais nous y étions en haute saison, c’est peut-être une ville agréable le reste de l’année…

– Je ne recommanderais pas forcément de tenter l’ascension des volcans Batur et Agung, à moins de bien se renseigner à l’avance pour trouver une agence honnête et fiable. On a aussi eu de très mauvais échos de la visite du temple Besakih, où le touriste semble confondu avec un porte-monnaie. On n’a pas cherché à visiter beaucoup de temples vu que de toute manière il y a des temples partout.

– Ne prévoyez pas un programme trop chargé, qui sait si vous n’allez pas être invité à assister à une cérémonie, parier à un combat de coqs, jouer au cerf-volant ou partir à la pêche ?

Quant à nous, il ne nous reste plus qu’à revenir en Indonésie pour explorer les îles plus méconnues de Lombok, Sumatra et la Papouasie… et peut-être réussir à grimper sur un volcan !

Rédiger un commentaire ↓

10 replies to Indonésie : le bilan !

  1. Alexis de la famille des 5 goupils

    Coucou !
    Merci pour vos articles qui nous permettent de continuer notre voyage en Asie par procuration…
    Pour notre part, nous avons repris le train du quotidien ou plutôt le TGV !dur, dur…
    Profitez jusqu’au bout !
    Bises

  2. mamou

    Adieu Scoopy, un endroit qui vous a permis de vous évader encore un peu.. des sourires , de la gentillesse qu’ici on a oublié, des offrandes qu’on ne peut pas trouver ici sauf si on est « braqué »..
    Finalement qui vit mieux? eux ou nous? C’était mon quart d’heure philosophique…

    • Claire

      En tout cas les Balinais ne nous ont vraiment pas paru malheureux, même si le tourisme commence à bien ravager leur cadre de vie… Malgré l’arrivée du mode de vie moderne et des touristes ils restent fidèles à leurs traditions malgré tout, et c’est assez unique !

  3. Laure

    Beau pays, ça fait envie.

  4. Sophie

    Récit qui donne envie d’aller découvrir un autre Bali que je limite souvent aux paysages et à ses plages. merci!

  5. Sophie

    Récit qui donne envie d’aller découvrir un autre Bali que je limite souvent aux paysages et à ses plages. Canon!

  6. Pierre&sam

    Ça faisait longtemps qu’on avait pas jeter un coup à votre blog. Que du bonheur par procuration . Merci. Il aurait pas maigri pépère ?

  7. Soizic

    C’est génial, votre idée de faire de petits bilans de chaque pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *