Le Grand Break

Guilin sous les eaux3

Après 18h de train couchette depuis Kunming qui ma foi sont passées plutôt vite, nous arrivons dans la ville chaude et moite de Guilin, où il nous faut prendre un bus de 2h jusque Yangshuo, puis un deuxième bus d’1h jusque le village de Xingping.
C’est donc assez exténués et écrasés par l’humidité ambiante que nous nous effondrons dans le lit de notre auberge, où je m’accorde une petite sieste.

 

Xingping dans le brouillard

A mon réveil on part se promener dans le village bordé par la rivière Li et environné de pics karstiques. L’air lourd et le ciel chargé de nuages engourdissent un peu notre enthousiasme.

839

C’était déjà pas très beau à la base

833

Non mais mate-moi ce guignol avec ses 2 piafs

840

Le genre de paysage qui te donne envie de partir en vacances au Havre

rps20160520_165420

Le seul truc à peu près beau, c’est le resto à touristes

852

C’est décidé, l’année prochaine, on part à Maubeuge

 

La randonnée de l’angoisse

Cette nuit-là, l’orage éclate et il pleut sans discontinuer jusque midi, de quoi ruiner nos plans de la matinée. Vers 15h on se risque à mettre le nez dehors et on se met en route pour une petite marche jusqu’à un village de pêcheurs voisin, conseillée par notre auberge.
On s’attendait à une petite randonnée gentille, et on se retrouve face à un parcours d’obstacles en milieu hostile. La pluie a rendu les marches très glissantes et bientôt ces dernières se transforment en rochers tranchants pleins de mousse et de boue.

903

Remontée d’une piste de ventriglisse

L’air lourd, le ciel chargé de nuages et les montagnes sombres qui nous entourent créent une atmosphère inquiétante, et on a du mal à savourer le paysage pourtant majestueux.

867

Claire qui savoure l’instant

868

La flaque de boue géante, l’instant easy de la rando

872

Un pic karstique, c’est juste une montagne plus pentue que chez nous

891

On appréciera le sentier de rando qui n’en n’est pas un au premier plan

892

Parfois, t’as les boules d’avoir fait le choix de la godasse respirante perméable

Plusieurs fois, on hésite à rebrousser chemin, mais plus on avance et plus on se dit qu’il serait dommage de revenir sur nos pas, surtout qu’on a l’espoir de pouvoir faire le retour en bateau ou au moins marcher le long de la rivière.

Après 2h d’efforts et de glissades, on surplombe la rivière Li.

889

2h d’efforts à te dire que prendre une assurance voyage était une bonne idée

Un kilomètre plus loin on entre dans le village qui est… un village quoi. Nulle trace de pêcheurs. Trop nul ! Je me demande encore si on était au bon endroit 🙂

896

« On est où ? » -« Jsais pas »

894

Oh le magnifique village !

895

Tellement typique

On demande à plusieurs personnes du village la direction de Yangshuo, tous nous font le signe de remonter par la montagne. Ohlala non… Boat ? Non plus. Ce qu’on comprend c’est qu’à cause de la pluie de ces derniers jours, la route le long de la rivière est inondée et que les bateaux ont interdiction de circuler.
Bon. Ben c’est reparti en sens inverse ! On se remet en route dans la foulée pour éviter de rentrer avant le coucher du soleil, un vrai calvaire de refaire en sens inverse un chemin qui nous a déjà filé des bouffées d’angoisse mais pas trop le choix, et finalement le retour passe plus vite que prévu.
On a bien savouré notre lit ce soir-là !

 

Yangshuo autrement

Le samedi, comme il ne fait toujours pas très beau et qu’on a un peu fait le tour des choses à voir à Xingping, on repart vers Yangshuo, la grosse station touristique de la région de Guilin.
On se balade dans le vieux quartier, on se repose et on prépare notre itinéraire du lendemain : on a prévu un super circuit à mobylette pour explorer les environs.
Encore une fois la météo ruine tous nos plans. C’est un orage monumental qui éclate dans la nuit et arrose la ville en continu pendant plusieurs heures. Quand on se réveille le lendemain matin, plus de courant et on découvre une ville sous les eaux :

998

Quand ça veut pas, ça veut pas

966

Et pis il continue de flotter ! Non mais quelle poisse

Vu qu’on n’a rien de mieux à faire, on enfile nos tongs et on part explorer la ville inondée.

953

Y’en a une que ça fait bien marrer

989

Enfin apparemment, les inondations, c’est rigolo les 5ères minutes

 

C’est notre première inondation à tous les deux, et ce qui pourrait nous sembler une catastrophe naturelle est ici vécu comme un incident cocasse.
Mi-amusés mi-résignés, les locaux en prennent leur parti : certains se mettent à la pêche, d’autres à la navigation sur blocs de polystyrène (avec des balais en guise de rames, veridique), les restaurants avec cuisinière au gaz font le plein, les bamboo boats pour touristes se transforment en bateau-taxi de fortune.

984

On va pas s’arrêter pour si peu

1018

Notez le type au milieu qui pointe quelque chose

945

Notez le type au milieu qui pointe quelque chose

992

Même en plein sinistre, faut toujours qu’ils tapent la pose

Ce type d’événement a lieu une fois par an selon notre aubergiste, on a bien choisi notre semaine ! Bref, ce n’est pas exactement ce qu’on était venus chercher à Guilin mais on s’est finalement bien amusés à observer les manifestations du sens de l’adaptation des Chinois.

Le lendemain, toujours pas de courant et un temps toujours maussade…

1031

On a dû se réfugier au dernier étage comme dans Sharknado

1033

On décide donc de revenir un peu plus tôt que prévu à Guilin pour profiter du confort d’un hôtel avec électricité, préparer le voyage en Corée et remettre un peu à jour le blog.

On a de la chance, l’auberge où on loge organise ce soir-là un atelier dumplings gratuit. Trop chouette !

1045

Cuisiner, ça c’est ton truc hein ?!

1053

J’ai décidé de faire des petits paniers pour montrer que je maîtrisais

1052

Faire des raviolis, c’est simple, c’est comme rouler des pétards mais avec un truc mou

1066

A tableeeeeeeuh !

Rédiger un commentaire ↓

3 replies to Guilin sous les eaux

  1. Laure

    Vous ne vous arrêtez jamais! À quand le farniente sur les plages de sable fin????

  2. mamou

    Y’avait des requins volants? Somme toute vous savez maintenant à quoi ressemble le Sud pendant les inondations et tout finit bien autour d’un atelier cuisine, c’est Claire qui devait être contente !! Bon appétit , ça change du riz

  3. Auré

    Ca va que vous aviez vu Sharknado , vous saviez quoi faire dans ce genre de situation ! Alors hein, merci les nanards ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *