Le Grand Break

Gili Air ou l’art de ne rien faire7

Nous voici donc partis pour l’île de Gili Air au large de Lombok, réputée pour sa tranquillité et sa douceur de vivre.

DSC04780

Faites-moi penser à choisir une place loin de l’aile la fois prochaine

 

Je vous passe l’épisode où notre hôtel ne vient pas nous chercher à l’aéroport comme prévu et où on traverse Lombok en enchaînant les transports et les arnaques. Tout ça nous permet de rencontrer Simon, un jeune canadien résidant au Népal, qui pour des raisons de visa doit sortir du pays pour quelques mois et en profite pour voyager. Le genre de gars qui se laisse porter par la vie et les coups de tête, il n’a aucun plan mais nous suit à Gili Air, sympathise avec tout le monde sur le trajet, est content avec un rien.

DSC04784

Simon arrive même à négocier avec les truands de Lombok, c’est dire

Le soir venu on ira se promener sur la plage et manger ensemble et il nous racontera toutes ses folles aventures au Népal : le jour où il est resté coincé 5 jours dans une tempête de neige, le jour où il a collecté 10000 dollars et monté une mission humanitaire au profit des victimes du séisme de 2015, son projet d’aller enregistrer un disque au sommet de l’Himalaya. Bref, un héros moderne comme on en a déjà rencontré tant depuis le début de notre voyage.

 

La suite sur Gili Air, c’est assez simple… On trouve un bungalow tout au nord, plus calme et plus sauvage, chez une charmante famille.

DSC04995

En plus, popette n’est plus malade !

On prend tous les jours notre petit-déjeuner thé / banana pancakes face à l’eau turquoise…

DSC04911

C’est soit pancake, soit du riz

On passe la journée à écrire, jouer ou bouquiner à l’ombre d’un faré sur la plage…

DSC04858

On prendra soin de toujours choisir le faré le plus proche

DSC04844

Je préfère dire que je m’économise. Ce n’est pas de la flemme, c’est de la prévoyance

Parfois pris d’un élan de courage on va aussi se baigner ou plonger pour tenter d’apercevoir quelques poissons…

DSC04895

J’ai préféré m’économiser

Ou on arpente les chemins de l’île (si petite qu’on en fait le tour en moins de 2h) pour contempler toutes ses nuances de bleu…

DSC04790

« Bon ben ici aussi c’est beau. On rentre ? »

DSC04796

« Jfais une pause sous l’arbre, ça fait au moins 7 minutes qu’on marche »

DSC05012

« Finalement, jdors là ce soir »

DSC05020

Tiers monde ou pas, ils auraient pu au moins faire les finitions du ponton

DSC04955

Peindre ton bateau en bleu, c’est le meilleur moyen de le perdre sur le parking

DSC05014

Ce que Claire ne dit pas, c’est qu’elle s’est gavée de champis hallucinogènes toute la durée du séjour

DSC04916

Heureusement, jsuis resté lucide. C’est tout le temps pareil, j’assure pendant que la princesse s’arrache la tête

DSC04998

Je laisserai Claire expliquer pourquoi elle a voulu récolter la coco nue dans un prochain article

DSC04956

DSC04949

Un resto joli de dehors mais moins dans l’assiette

DSC04958

Non merci, trop socialisant

DSC04808

DSC04809

Ici, on pense au bilan carbone

DSC04801

« Rien faire pendant 10 jours ! Yeah baby ! »

A 17h on va dîner devant le coucher du soleil, chaque jour différent et chaque jour sublime…

DSC04924

C’est toujours le même de corvée de photo !

A 19h petit film et 21h dodo, les nuits sont longues mais rythmées par les feux d’artifices et appels à la prière de cette fin de Ramadan !

Bref, un programme à faire mourir d’ennui la plupart des gens, mais qui a fait notre bonheur. Quel luxe de se lercer bercer par le temps qui passe et de vivre au rythme du soleil… on en a bien profité car on sait que ce sera pas toute la vie comme ça 😉

Apres une dizaine de jours à ce régime, c’est complètement reposés et détendus qu’on s’apprête à quitter notre paradis pour aller découvrir la culture balinaise.

5011

« Allez viens ! On retourne chez les sauvages ! »

 

Rédiger un commentaire ↓

7 replies to Gili Air ou l’art de ne rien faire

  1. Laure

    Magnifique! ça fait rêver.

  2. mamou

    le farniente au soleil, que du bonheur.. 21 h dodo de quoi recharger vos batteries ma foi.. la vie est parfois vraiment dure!!! je compatis

  3. Soizic

    Finalement, cette petite fièvre a eu du bon !

  4. Maman

    Petit déjeuner face à la mer turquoise et quasiment seuls, visiblement, c’est royal.
    Belle carte postale.

  5. Johan

    Vous faites bien de passer un peu de bon temps sur votre petite île !
    Je vous envie, là, tout de suite.

  6. Basalgete

    Salut Claire nous nous étions rencontrés à Lifou à l’îlot rêve. Nous voulions te féliciter pour ton blog. Vraiment super. C’est du boulot! J’espère que votre trip en Australie se passe bien.
    Lea et Antonin

    • Claire

      Ohhh coucou Léa & Antonin ! Votre message me touche beaucoup. Faites pas attention aux sous-titres des photos, ça c’est Alex 🙂
      On est allés voir aussi votre blog et on trouve le format super. C’est top pour vos proches d’avoir des nouvelles tous les jours. Et vos photos sont dingues !!
      Et vous n’arrêtez pas on dirait, on est impressionnés par votre rythme. Profitez bien des baleines polynésiennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *