Le Grand Break

Faux départ à Java6

Selamat pagi ! Nous arrivons à Jakarta le 26 juin, après 15h de voyage et une longue escale à Manille. Nous n’avons que peu préparé ce voyage en Indonésie et n’avons pas du tout soigné la préparation psychologique : après la vie moderne, facile et quelque peu aseptisée du Japon, le retour en Asie du sud-est est un choc.

 

Jakarta Express

Jakarta est la plus grande mégalopole du monde derrière Tokyo. Sale, étouffante, polluée, tout le monde nous en a dit tellement de mal que nous avons prévu de rallier directement Yogyakarta à l’est.
On n’a donc pas vu grand-chose de cette ville, à part la belle piscine de l’hôtel Ibis de l’aéroport !

DSC04688

Même à la piscine, maintenant, on fait transat à part

 

En route pour Yogyakarta

Nous avions voulu réserver un train pour Yogyakarta une semaine auparavant, privilégiant cette solution économique pour pouvoir admirer les paysages sur le trajet. Malheureusement, tous les trains étaient déjà complets en cette fin de Ramadan, période de vacances pour de nombreux Javanais.
On se résoud donc à prendre un vol interne, plus cher mais aussi plus rapide.

 

Ambiance lourde à Yogyakarta

C’est sous un ciel chargé et grisonnant qu’on arrive à Yogyakarta. On a la tête encore au Japon mais on est vite replongés dans l’ambiance joyeuse et cacophonique des villes sud-asiatiques. Dans le bus pour rejoindre le centre-ville, on a tout le loisir d’observer les petits commerces vendant tout et rien, la circulation chaotique, les mobylettes transportant leurs chargements improbables et tout cela nous replonge dans nos souvenirs du début du voyage.

On traverse une bonne partie de la vieille ville à pied pour rejoindre notre guesthouse, il faut se réhabituer aux sollicitations incessantes des conducteurs de tuktuk (ou plutôt de pousse-pousse), ça ne nous avait pas vraiment manqué. La ville est néanmoins alanguie en cette fin de Ramadan, et le ton sans conviction des chauffeurs plongés dans un demi-sommeil ne trouble pas plus que ça notre balade 🙂

Yogyakarta est une très belle ville empreinte d’un charme indescriptible, métissée d’influences asiatiques et arabisantes.
On devine la splendeur passée de la ville derrière les murs défraîchis, et le street art omniprésent forme avec l’architecture ancienne un mélange très expressif.

4695

Ici aussi, on n’a pas d’argent mais on fait du tuning quand même

DSC04696

Yogya, c’est tout ça : une belle palissade en face d’un mur bouffé par l’humidité

DSC04699

Une sorte de mélange de tout et de rien

DSC04701

Un lieu où le majestueux et le sordide sont plongés dans une guerre des tranchées

DSC04713

Tu peux jamais dire si tu trouves ça beau ou laid

DSC04769

Ambiance brocante ou dépottoir ?

DSC04715

Et ajoute une couche de pluie là-dessus…

DSC04725

L’artiste s’est inspiré librement de la ducasse de Douai

Juste avant qu’on arrive à destination, un vieux monsieur nous hèle et nous baragouine une histoire incompréhensible avec ses 3 mots d’anglais, tout ce qu’on comprend c’est qu’il veut nous montrer des animaux. Comme il a l’air d’y tenir et qu’on est d’humeur « on ne connaît pas ce pays laissons-nous porter » on le suit. C’est en fait un rabatteur qui nous emmène dans un magasin de Kopi Luwak, un café très réputé en Indonésie qui a la particularité d’être digéré par un loir avant d’être torréfié (miam !). On décline gentiment la proposition et on reprend le chemin de l’hôtel pour pouvoir enfin déposer nos affaires.

 

On ressort un peu plus tard pour continuer d’arpenter la ville, à deux reprises encore on est approchés par des rabatteurs dont l’unique objectif est d’aller nous faire visiter des tas de boutiques. Des messieurs très charmants à chaque fois mais qui nous empêchent de découvrir tranquillement la ville. On n’est jamais vraiment seul en Asie du sud-est, ça non plus ça ne nous avait pas manqué !

DSC04704

« Non mais lâche-moi !!! No tuktuk, no money !!! »

DSC04749

Pas besoin de rentrer dans l’eau pour se sentir humide

4752

Ne rien faire est une activité à temps plein

DSC04708
Oppressés par les interpellations incessantes et le temps de plus en plus lourd, on va manger au Viavia Jogja, un resto un peu à l’écart de la vieille ville qui nous avait été conseillé par Thibault. Notre première découverte de la cuisine indonésienne est un succès !

DSC04728

Riz sauce piment et sa chips crevette

DSC04731

« Si vous ne proposez que du riz en accompagnement, je prends le plat seul »

 

Faire des plans…

Notre soirée sera consacrée à la définition du planning des jours suivants. Après beaucoup de doutes, questions, recherches sur Internet, devis auprès d’agences, changements d’avis et débats interminables on est fixés : on ira monter au sommet du volcan Bromo par nous-mêmes, puis on passera par une agence pour l’ascension du Kawah Ijen avant de rejoindre Bali ! Longs trajets, réveils matinaux et randonnées sportives en perspective !

 

… et les défaire…

Et puis patatras, sans prévenir la fièvre me réveille pendant la nuit (à moins que ce ne soit la fanfare de tambours à 2h… l’appel à la prière à 3h… ou les coqs à 4h… je ne sais plus très bien…).

DSC04773

Un cortège + orchestre à 1h du mat’

Une fièvre qui va m’accompagner pendant les 2 prochains jours et remet en cause tous nos plans. Je ne me sens en effet plus trop d’attaque pour les longs trajets en bus et les ascensions de volcans…

Mais voilà, nous voici en plein milieu de Java et à part les volcans on n’a pas vraiment de plan B ! Et pas très envie de s’éterniser dans l’atmosphère lourde et bruyante de Yogyakarta non plus !
Gros chamboule-tout dans nos petites têtes, et finalement on décide un revirement complet de stratégie : on va reprendre (encore) un avion pour Lombok, pour filer se reposer sur l’île de Gili Air !

Je passe deux jours au repos complet, laissant Alex dans un ennui total, se divertissant comme il peut avec la chouette domestiquée de notre auberge.

DSC04737

« Va chercher la baballe !!! »

DSC04742

« Non »

Le dernier soir je vais bien mieux et pour fêter ça Alex m’emmène dîner dans une super pizzeria, fréquentée à la tombée du jour par la jeunesse dorée de Yogyakarta. Antipasti et ricotta maison au menu !

DSC04776

« Faut que tu manges pour aller mieux poupette »

 

Je quitte Yogyakarta assez frustrée et je m’en veux d’être une petite nature. Je pense que cette ville aurait pu être un coup de coeur si j’avais été en meilleure forme. Et l’ascension du Bromo aurait sûrement été magique !

Bref, cet itinéraire en Indonésie c’est du grand n’importe quoi et bonjour le bilan carbone, mais finalement ce fut une sage décision car notre séjour à Gili Air nous fera beaucoup de bien ! La suite au prochain épisode !

 

PS : Mention spéciale à nos amis Tibo et Béné qui ont, eux, gravi non pas 2 mais 5 volcans pendant leur séjour de 3 semaines en Indonésie… On fait vraiment pas le poids !

Rédiger un commentaire ↓

6 replies to Faux départ à Java

  1. Soizic

    Il ne faut pas t’en vouloir, Clairette ! Cela fait aussi partie du voyage et vous aurez bien le temps de voir plein d’autres belles choses !!

  2. mamou

    les volcans vous attendront… et vous avez encore tant de régions à visiter.. sans regret Claire, la santé est primordiale pour le reste à venir.. Ceci dit j’ai bien aimé le regard de la chouette.

    • Auréllien

      Je vais pas faire un bis repetita mais tout pareil que « Mamou » 🙂 C’est sur que cela aurait été chouette les volcans, mais la santé avant tout 😉

  3. Paulé & Béa

    Hey les copains !

    Je prends ENFIN le temps de venir faire un tour sur votre blog !
    Super vos articles, les photos et puis c’est vraiment bien écrit !
    Vous m’avez donné envie d’aller au Japon !

    Nous sommes rentrés en France depuis 2 mois (1 mois pour Béa), après avoir squatté l’été nous allons emménager à Tours la semaine prochaine en bords de Loire …retour à la vie sédentaire ! Vous y êtes les bienvenus quand vous voulez !

    On vous embrasse fort, profitez à fond des mois qui vous restent !
    De grosses bises

    • Claire

      Mercii les copinous !! Ça fait bien bien plaisir d’avoir de vos nouvelles ! On n’avait passé qu’une petite journée ensemble mais on pense encore souvent à vous.

      On viendra vous voir avec plaisir dans cette belle ville ! Vous nous donnerez des cours sur la gestion du retour 😉
      Profitez bien de votre nouveau petit nid… Des bisous !

  4. Si ça peut te rassurer, vous n’êtes pas les seuls à avoir dû changer vos plans volcans en Indonésie… Ici c’est une double piqûre de guêpe/frelon au visage qui aura eu raison de nous. Ce sera pour un prochain voyage… Buller un peu ça fait du bien en TDM 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *