Le Grand Break

Cuzco la joyeuse2

Après des adieux à Gaëlle qu’on s’est efforcé de rendre joyeux, nous voici à nouveau rien qu’à deux, en route pour Cuzco.

« Nombril du monde » en langue Quechua, Cuzco fut la capitale de l’empire inca avant d’être colonisée par les conquistadors espagnols au XVIe siècle. La structure de la ville fut préservée mais les conquistadores bâtirent des monastères, églises, palais et belles demeures au-dessus de la cité inca.
Puis la ville perd ensuite peu à peu de son attrait économique au profit d’autres villes comme Lima ou Arequipa.
C’est la découverte du Machu Picchu en 1911 qui relança son essor en raison du tourisme, et aujourd’hui Cuzco est le centre névralgique du tourisme péruvien.

 

Notre programme à Cuzco

Nous sommes restés une dizaine de jours à Cuzco, rayonnant depuis cette base pour explorer la région.
Tout cela fera l’objet de prochains articles mais voici les principaux sites qu’on a visités en dehors de la ville :
– la montagne Vinicunca, baptisée « la Montagne aux Sept couleurs » ou « Rainbow Mountain » pour les touristes
– les Salineras de Maras, un lieu étonnant accessible via une belle randonnée
– et bien sûr l’inévitable Machu Picchu !
On avait aussi prévu d’explorer toute la Vallée Sacrée à scooter, c’était sans compter le matériel péruvien défaillant : incapables de monter la première côte à la sortie de Cuzco, on a dû revoir nos plans. Dommage !

On a aussi eu le plaisir de retrouver Erik, notre copain de Huaraz, et Julien et Émilie, rencontrés à Paracas. De quoi perfectionner notre culture de la bière péruvienne !

 

Belles pierres, couleurs incas et fromage andin

Bon, Cuzco c’est touristique. Très touristique.
Une place d’armes bardée d’agences de tourisme et de McDonald’s, KFC et autre Starbucks, des vendeurs ambulants en tous genres, des « Masaje, massage ? » toutes les 5mn, ou encore des mamies en costume traditionnel qui veulent à tout prix vous attendrir avec leur mini-chèvre trop mignonne… ça peut lasser. Néanmoins, après notre passage en Asie et ses coins à touristes, on est plutôt bien rodés à l’exercice, et on a su apprécier le charme de la ville sans trop prêter attention à tout ça.

Il faut dire que la ville est vraiment très belle, un vrai musée à ciel ouvert, à l’image de Florence ou Paris. La place d’armes est magnifique, dans un tout autre style qu’Arequipa : les couleurs cuivrées des bâtiments, l’architecture à tendance baroque et les balcons en bois sculpté lui donnent un caractère tout médiéval.

dsc04254

Un grand merci aux espagnols, ça fait du bien de voir autre chose que des briques en centre-ville

dsc04215

Bon, faut pas non plus trop s’éloigner du centre

dsc04211

Moitié touristes, moitié commerciaux touristiques

dsc04107

Pleins de péruviens qui veulent charger, et pleins d’américains qui ne demandent que ça

Et puis c’est aussi un vrai musée vivant, où il se passe toujours quelque chose : danses folkloriques, chants, petits marchés artisanaux, les traditions sont mises à l’honneur pour le plus grand bonheur des touristes.

dsc04268

Des saltimbanques locaux, amateurs de maïs et de patates

dsc04278

J’me suis acheté la même veste, « top fashion tendance » d’après Christina Cordula

dsc04265

Et on a acheté des chapeaux comme ça, pour nos mères

dsc05349

Mamie a tout ce qu’il faut, la table, les produits… La chaise, c’est prévu au business plan de 2017

dsc05348

Elle aussi, ce sera chaise en 2017 si elle arrive à vendre toutes ses merdes avant la fin de l’année

dsc04145

Le mec en costard en train de flirter avec les gamines en plein défilé, j’ai trouvé ça limite

dsc04129

Dans ce défilé, y’en a qui dansent, et pis y’a les autres qui pensent qu’elles ne sont pas assez payées pour

dsc04191

C’est dingue tout ce qu’on peut faire avec de vieilles chutes de rideaux

dsc04201

Sur son panneau, y’avait écrit : « Promotion des nymphomanes cusquéennes »

On logeait dans le quartier San Blas, un choix par hasard, mais un bon choix. Le dédale de petites ruelles blanches de ce quartier bohème ne nous a pas laissé indifférent !

dsc04207

Cet hôtel accepte tout le monde, même les américains

dsc04115

dsc04108

Et puis, heureux hasard, au coin de notre rue, on trouve Le Buffet Francés, un restaurant qui nous avait été conseillé il y a 5 mois par un cousin du gérant, rencontré à Shangri-la (les burgers au fromage de yak du Flying Tiger Cafe vous vous souvenez ?).
Bon alors on a tout testé : les quiches, les empanadas, le sandwich rillettes, le pain aux raisins… mamamia !

dsc05355

« Comment ça tu veux qu’on partage ?! »

Et le best-seller de l’établissement, LE plat dont on rêve secrètement depuis 10 mois : la raclette !! Avec charcuteries maison, pommes de terre bio et fromage andin, vous imaginez qu’on était dans notre élément. Avec un peu de Francis Cabrel et Louise Attaque en bande-son, ahhhh, j’en pleure !

dsc05357

Certainement la plus belle photo du voyage

Rédiger un commentaire ↓

2 replies to Cuzco la joyeuse

  1. Laure

    Une raclette! Magnifique. Ça donne quoi le fromage andin?

  2. Mamou

    peut être pas la plus belle photo mais la plus gourmande. Bon appétit les amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *