Le Grand Break

Arequipa, la belle blanche2

Samedi 29 octobre. Après un bus de nuit plutôt confortable, Gaëlle, Alex et moi arrivons à Arequipa, où on va passer 4 jours.

On passe toute la journée à essayer par tous les moyens de finaliser l’achat du billet d’avion réservé par Gaëlle, pour son retour à Lima. Un petit parcours du combattant, de débit de tabac en guichet de banque, qui nous prouve que le e-commerce au Pérou c’est pas encore ça.

dsc03484

C’est super facile de commander ses billets d’avion. Y’a qu’à aller sur le site et choisir le paiement en ligne pour récupérer un bon de paiement. Ensuite, reste plus qu’à se rendre dans une banque en centre-ville fermée le week-end alors qu’on n’a que 24h chrono pour payer. Quelques appels téléphoniques dans le patio de la banque plus tard, il n’y a plus qu’à trouver une supérette proposant le service de paiement et acceptant les cartes bleues. Il ne suffira que de quelques heures à écumer tout le centre urbain pour enfin changer de plan. À ce moment, rien de plus simple, il suffit alors de trouver un wifi disposant vraiment d’internet afin de trouver la boutique de la compagnie aérienne. Après s’y être rendu, on a alors le choix bien pratique de payer une commission supplémentaire de 20 euros pour payer par carte, ou de trouver un bureau de change et un atm pour payer en US dollars ou encore de s’asseoir sur sa réservation de billet. Simple, pratique et fun

Mais sitôt cette formalité accomplie, on se plonge avec bonheur dans les délices d’Arequipa, et on prend vite de bonnes habitudes :
– Contempler la resplendissante Place d’armes depuis les marches de la cathédrale

dsc03452

Oui, ne sois pas déçu, les pigeons ici sont strictement les mêmes que chez toi

– Se promener dans les rues alentour, observer l’architecture coloniale et les façades colorées ou toutes blanches

– Dévorer un bon sandwich de chez Mamut ou de son voisin La Lucha

– Partir à la recherche des lamas de la ville

– Admirer l’artisanat péruvien

– Pratiquer notre espagnol avec Margaret, 5 ans, la petite chipie en charge des relations publiques de notre auberge

dsc09611

« Holà turista, me voy a la escuela ! » -« Qué ? »

– Danser au son du camion-poubelle de la ville

 

– Le soir, profiter du calme de notre petite chambre et consigner dans nos carnets respectifs les notes de la journée avant de sortir manger

dsc09740

Toute la finesse et le raffinement de la culture populaire peruvienne en quelques parures de lit

– Et admirer le coucher de soleil sur les toits d’Arequipa

dsc09617

On n’a pas passé la photo sous un filtre Instagram pour ne pas péter ton téléviseur

 

>> Mais surtout, le plus important, on s’est bien rempli le bidon !
Petits souvenirs gustatifs en vrac :

 

– Les crêpes de La Petite Française, aussi bonnes qu’au pays. Je garde un souvenir ému de Gaëlle engloutissant sa crêpe remplie d’environ 500g de nutella 🙂

dsc03493

La fille à gauche va s’enfiler un pot de nutella en 3 bouchées

dsc03507

2 femmes sur le point de prendre 2 kg

– Le marché lumineux et coloré de San Camilo, où l’on grignote quelques empanadas et un jus de fruits

– Le festival de street food, découvert par hasard au Mirador de Yanahuara. On y goûte les grands classiques arequipéens : le Rocoto relleno, un poivron farci assez piquant, servi avec un Pastel de papa, version péruvienne du gratin dauphinois ; l’incontournable Ceviche ; et un Queso helado, un dessert typique d’Arequipa, de la crème glacée parfumée à la cannelle

dsc03548

« T’as faim ? » -« Non mais c’est pas ça qui va m’empêcher de m’empiffrer »

– Et pour finir en beauté, la cuisine fusion du Ty’nkay. Un de ces restos qui vous emmène de surprise en surprise et vous laisse longtemps après un goût d’émerveillement.
Installés tous les trois au comptoir, on passe la soirée à observer les gestes minutieux des chefs et leur organisation bien huilée, un grand moment de cuisine et de partage.

dsc03576

J’ai toujours aimé ces beaux moments de partage où j’attends que quelqu’un me donne à manger

dsc03587

Gaëlle a choisi de prendre un mojito aux épinards. On respecte son choix

 

Pour mieux vous expliquer tout ça, une vidéo résumé de notre séjour à Arequipa, réalisée par Gaëlle :


Arequipa est vraiment une très belle ville, riche et animée, la ville qu’on a préférée en Amérique du sud jusqu’à présent. La présence de Gaëlle n’y est pas pour rien. C’était chouette de flâner, faire du shopping, boire des coups, papoter, ça nous avait manqué. Alors, MERCI Gaëlle !

Rédiger un commentaire ↓

2 replies to Arequipa, la belle blanche

  1. Louise

    Et ben ça n’a pas chomé dis donc ! J’adore les parures, très chic et sobre. Sinon j’ai l’impression que les péruviens aiment bien s’enjailler pour tout et n’importe quoi, en conduisant un camion comme en faisant un créneau, on en redemande tant de bonne humeur !

  2. Mamou

    Belle ville et estomacs heureux. Je vais peut être demander aux éboueurs de mettre de la musique tiens….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *